Ce dimanche, l'État a fait main basse sur 2 millions de masques commandés par la Bourgogne-Franche-Comté et destinés notamment à ses Ehpad et aux personnels d'aide à domicile...

masks

Marie-Guite Dufay dénonce la saisie, sans concertation ni information des masques de la Région par l’Etat
On la sent plutôt furibonde, Marie-Guite Dufay, la présidente de la Région, après la saisie et la réquisition par l'État, « sans concertation, ni même information préalable » des deux millions de masques qu'elle avait commandés, arrivés dimanche à l'aéroport de Bâle-Mulhouse.
« Alors que le 2 avril, une commande de masques de protection, à l'initiative de la Région Bourgogne-Franche-Comté, a été retenue par l'Etat, c'est aujourd'hui une nouvelle cargaison de, qui a été intégralement réquisitionnée par l'Etat », explique-t-elle. « Si la lutte contre l'épidémie de covid-19 amène logiquement l'Etat à décider de prioriser la livraison de certaines commandes en direction des secteurs les plus en tension, comment l'Etat organise-t-il la protection des habitants de Bourgogne-Franche-Comté ? »
Pour Marie-Guite Dufay, soit l'Etat considère que les masques commandés par la Région, en complément des dotations de l'Etat, ne sont pas nécessaires à leur protection ; soit, avec les masques réquisitionnés, il organise une régulation entre les Régions de manière solidaire.
« Je rappelle que ces masques sont destinés aux Ehpad, aux personnels d'aide à domicile des personnes âgées, et aux structures d'accueil de personnes handicapées grâce à une distribution assurée par les départements compétents dans le secteur médico-social ».
La Région Bourgogne-Franche-Comté espère par ailleurs que les deux autres commandes réalisées via un autre importateur de 2,35 millions de masques supplémentaires, dont la livraison est prévue pour le 10 avril, ne feront pas l'objet d'une telle confiscation.

La Présidente de Région va d'ailleurs saisir de cette question le ministre des Solidarités et de la Santé, Olivier Véran, « afin de rétablir le dialogue et retrouver une unité dans l'action entre l'État et les Régions, indispensable pour lutter efficacement contre cette épidémie, dans l'intérêt de tous. »
Indignation. Tant Clément Pernot dans le Jura que Christine Bouquin dans le Doubs disent leur indignation après la réquisition par l'Etat des masques de protection destinés aux départements franc-comtois. « Confronté à la carence étatique concernant la fourniture de masques, associé à la Région Bourgogne-Franche-Comté commanditaire et aux départements de la Région, le Département du Jura devait être destinataire d'un prorata de masques chirurgicaux au bénéfice des professionnels de santé, des aidants et des EHPAD du Jura », explique Clément Pernot.

« Deux livraisons étaient prévues. Les cargaisons ont été réquisitionnées par l'État, manu militari. L'État entend réguler la distribution selon l'urgence.
Clément Pernot et l'ensemble des Présidents de Départements de Bourgogne-Franche-Comté s'associent à Madame la Présidente de Région, Marie-Guite Dufay, qui va saisir le ministre des Solidarités et de la Santé afin d'exiger une unité et une concertation dans l'action pour lutter efficacement contre cette épidémie dans l'intérêt de tous et de tous les territoires. »