Alors que les gilets jaunes tentent de relancer leur mouvement, le préfet de Seine-Maritime prend un arrêté pour interdire tout rassemblement sur la voie publique ce samedi 16 mai à Rouen.

yellow vests, Normandie, Rouen
© illustration @ infoNormandie
Les rond-point des Vaches est l’emblème du mouvement social dans l’agglomération rouennaise
Des « gilets jaunes » rassemblés près du rond-point des Vaches à Saint-Étienne-du-Rouvray (Seine-Maritime) ont été dispersés par les forces de l'ordre, jeudi 14 mai, vers 18 heures.

Les gilets jaunes ont-ils des fourmis dans les jambes ? Avec la levée du confinement, certains d'entre eux semblent prêts en tout cas à reprendre au plus vite le mouvement. Jeudi, donc, une trentaine ont tenté de se rassembler autour d'un barbecue sur le parking du magasin Brico Dépôt, à proximité du rond-point des Vaches. Des tables ont été dressées pour l'occasion.

Rassemblements interdits

La compagnie départementale d'intervention (CDI) qui veille au grain n'a pas tardé à faire une descente pour inviter tout ce petit monde à plier bagage. Officiellement, les rassemblements de plus de 10 personnes sont interdits dans les lieux publics et les mesures barrières (distanciation sociale) n'étaient pas respectées le cas présent, selon une source policière.

Du coup, quinze contraventions de 135€ ont été dressées pour non respect de ces dispositions. Lors des verbalisations, une femme de 41 ans, domiciliée à Sottdville-les-Rouen, a refusé de décliner son identité. Elle a été emmenée à l'hôtel de police.

Manifestations samedi à Rouen

Selon nos informations, les gilets jaunes prévoient de manifester demain samedi à Rouen à 14 heures et 19 heures. Des rassemblements sont fixés devant l'hôtel de ville, place du Général-de-Gaulle.

Le préfet de Seine-Maritime a d'ores et déjà pris des dispositions pour interdire tout rassemblement sur la voie publique. Un arrêté a été pris en ce sens pour la journée du samedi 16 mai de 10 heures à 22 heures, à Rouen, dans un périmètre délimité (voir le plan ci-dessous). En ces d'infraction, les manifestants s'exposent à une amende de 135€, rappellent les services de police.