Le 26 juin, plusieurs personnes ont été poignardées dans la cage d'escalier d'un hôtel situé dans le centre-ville de Glasgow ( Ecosse ), d'après une information initiale de la BBC. La police a annoncé que six personnes avaient été blessées dans l'attaque. Pour l'heure, le mobile terroriste n'a pas été retenu.
gggg
© Inconnu
Un policier fait également partie des personnes poignardées. L'assaillant a été neutralisé par la police écossaise.



La secrétaire d'Etat en charge de l'Intérieur, Priti Patel, avait évoqué dans un tweet des informations « profondément alarmantes », sans davantage de précisions.


La police écossaise a fait savoir qu'un policier avait été poignardé durant l'attaque. « Je peux confirmer qu'un suspect, un homme, s'est fait tirer dessus par un policier armé », a déclaré Steve Johnson, l'un des responsables de la police écossaise. Celle-ci a annoncé que le suspect était d'ailleurs mort. La situation est désormais « maîtrisée », selon les forces de l'ordre. Un important dispositif des forces de l'ordre a été déployé et plusieurs rues ont été bouclées.


Selon un témoin, quatre personnes auraient été prises en charge par les secours et emmenées dans des ambulances. Le Premier ministre britannique, Boris Johnson, a twitté : « Profondément attristé par le terrible incident de Glasgow, je pense à toutes les victimes et à leurs familles. Merci à nos courageux services d'urgence qui répondent présent. »

Selon la BBC, l'hôtel où aurait eu lieu l'attaque hébergeait des demandeurs d'asile. Ces faits interviennent moins d'une semaine après que trois hommes ont été mortellement poignardés le 20 juin à Reading, à l'ouest de Londres, faits dont la police antiterroriste a été saisie.