Des dizaines de policiers et manifestants ont été blessés et une vingtaine de personnes arrêtées à Belgrade lors de protestations, qui ont dégénéré avant l'aube mercredi, contre le retour d'un couvre-feu face à une résurgence du coronavirus.
ggghj
© Olivier BUNIC / AFP
Des milliers de manifestants, furieux après l'annonce par le président serbe Aleksandar Vucic qu'ils allaient de nouveau rester enfermés chez eux durant le weekend, étaient descendus dans la rue mardi soir.

Calme au départ, la manifestation a dégénéré en batailles rangées entre policiers et protestataires, les premiers tirant des salves de gaz lacrymogènes pour disperser les protestataires, les seconds lançant des pierres et autres projectiles contre les forces de l'ordre.

Un groupe de manifestants a aussi fait irruption dans le Parlement avant d'être refoulé.

La colère était dirigée contre le président Vucic. Ses critiques lui reprochent d'avoir favorisé une deuxième vague de l'épidémie en levant rapidement le confinement initial pour pouvoir organiser les élections du 21 juin, largement remportées par son Parti serbe du progrès (SNS).