Doctolib
© Thomas Baas pour Télérama
Aujourd’hui, la plateforme compte 1 300 salariés, 125 000 médecins et 38 millions de patients.
Doctolib, leader européen de la santé en ligne, est utilisé par 38 millions de patients en France. Alors que la start-up convoite le marché américain, est-elle en mesure d'assurer la confidentialité de nos données personnelles de santé ? En période de crise sanitaire, la question est encore plus sensible et de nombreuses voix s'en inquiètent. Enquête.

3 avril 2019 : fraîchement nommé au secrétariat d'État chargé du Numérique, Cédric O effectue sa première visite officielle chez le joyau de la « start-up nation », à deux pas du parc Monceau, dans le Paris chic et consulaire. Chez Doctolib, le trésorier de campagne d'Emmanuel Macron est comme à la maison, à tu et à toi avec Stanislas Niox-Chateau, président et cofondateur de l'entreprise, diplômé comme lui de HEC. C'est que l'affaire est politique. Fondée en 2013, Doctolib est devenue en quelques années le leader européen de la santé en ligne, un secteur exponentiellement lucratif. Aujourd'hui, la plateforme compte 1 300 salariés, 125 000 médecins ‒ qui paient 129 euros par mois ‒ et 38 millions de patients ravis. De quoi l'installer dans le paysage quotidien.

Vous cherchez un meuble d'occasion ? Vous chinez sur Leboncoin. Un covoiturage ? Direction BlaBlaCar. Vous voulez prendre rendez-vous chez un médecin ? Ça se passe sur Doctolib. Valorisée à 1,8 milliard d'euros, la licorne hexagonale a changé de braquet à la faveur de la crise sanitaire, qui a largement poussé à dématérialiser les actes médicaux : elle a été la plateforme de 4,6 millions de téléconsultations pendant la première phase de la pandémie dans le pays, jusqu'à 100 000 par jour lors du pic quand il y en avait à peine 1 500 avant l'irruption du Covid-19. De quoi matérialiser la promesse de son cofondateur, qui, selon une citation rapportée par Libération, entend « rentre notre système de santé plus humain, efficace et connecté »

La suite en accès payant sur le site de Télérama