200 à 300 personnes se sont rassemblées ce samedi 29 août à Paris, pour protester contre le port du masque obligatoire généralisé dans toute la capitale.

mask, demonstration,manifestation, Paris
© Christophe ARCHAMBAULT / AFP
Des manifestants rassemblés samedi 29 août 2020 à Paris pour protester contre le port du masque.
Le port du masque obligatoire, généralisé dans tout Paris et la petite couronne fait beaucoup réagir les habitants de la capitale, certains y voient une mesure sanitaire nécessaire, d'autres une privation de leur liberté. Ce samedi 29 août à Paris, entre 200 et 300 personnes se sont rassemblées pour dénoncer le port obligatoire du masque aux cris de "liberté, liberté !" et avec le soutien de quelques "gilets jaunes", selon un journaliste de l'AFP.

Réunis à partir de 13h00 place de la Nation, certains manifestants ont brandi des pancartes où on pouvait lire : "Non à la dictature sanitaire", "LaREM, on étouffe sous le poids de votre incompétence" ou encore "Liberté : j'écris ton nom". Il s'agit d'une des premières mobilisations de militants anti-masques en France.

Les manifestants ont rapidement été encerclés par plusieurs dizaines de policiers, dont certains ont dressé des contraventions de 135 euros pour non port du masque. Au total, 123 manifestants ont été verbalisés et une personne a été interpellée, a fait savoir la préfecture de police sur Twitter.

Sophie, une Parisienne proche de la cinquantaine, est venue manifester pour "la liberté de choisir". "Je suis simplement une citoyenne en colère contre les mesures liberticides qui n'ont aucune justification médicale", dit-elle. "Pourquoi y a-t-il cette obligation, alors que malgré la multiplication des cas de contamination, il n'y a pas plus de monde à l'hôpital ?", ajoute-t-elle.

Parmi les manifestants se trouvaient plusieurs "gilets jaunes" qui ont exprimé leur solidarité et notamment critiqué le fait que le masque n'est pas gratuit.