Discours historique de Robert Kennedy Jr. à Berlin le 29 août 2020. Il parle de plusieurs sujets dont la 5G, le Covid19, la crise actuelle, Big Pharma, du nazisme etc. « Ich bin ein Berliner » ( «Je suis un Berlinois» )
gthyuj
© FranceSoir
« La seule chose dont vous avez besoin pour transformer les gens en esclaves, c’est la peur. »
« Chez moi aux Etats Unis les journaux disent que je me suis exprimé devant 5000 nazis ».
« La seule chose dont vous avez besoin pour transformer les gens en esclaves, c'est la peur. »

« On a commencé avec une minute de silence d'une manifestation pacifique que les médias tentent aujourd'hui de dépeindre comme extrémiste. »


https://fr.wikipedia.org/wiki/Ich_bin...

La vidéo se trouve également dans France Soir qui m'ont demandé si ils pouvaient la relayer : http://www.francesoir.fr/politique-mo... ☑️

Vidéos originales : https://youtu.be/OIVYT796dNo https://www.youtube.com/watch?v=xIW8Q...
Robert Kennedy Jr :

Merci. Chez moi, les journaux disent que je suis venu ici aujourd'hui pour parler à 5000 nazis. (...) Je vois cette foule, et je vois le contraire du nazisme. Je vois des gens qui aiment la démocratie, qui veulent un gouvernement ouvert. Je regarde cette foule, je vois tous les drapeaux de l'Europe, je vois des gens de toutes les couleurs, je vois des gens de toutes les nations, de toutes les religions, tous soucieux de la dignité humaine, de la santé des enfants et de la liberté politique.

C'est le contraire du nazisme.

Les gouvernements aiment les pandémies, et ils aiment les pandémies pour les mêmes raisons qu'ils aiment la guerre. Parce qu'elle leur donne la possibilité d'imposer à la population des contrôles que celle-ci n'accepterait jamais autrement...

Les dirigeants n'inventeront pas de règles et de règlements arbitraires pour orchestrer l'obéissance de la population. Nous voulons des officiels de la santé qui n'ont pas de liens financiers avec l'industrie pharmaceutique et qui travaillent pour nous, pas pour Big Pharma...

Il y a soixante-quinze ans, Hermann Göring a témoigné au procès de Nuremberg, et on lui a demandé comment il avait fait pour que les Allemands acceptent tout cela. Et il a dit "c'est une chose facile, ça n'a rien à voir avec le nazisme. Cela a à voir avec la nature humaine. Vous pouvez le faire dans un régime nazi. Dans un régime socialiste, dans un régime communiste, dans une monarchie et une démocratie.

La seule chose dont vous avez besoin pour transformer les gens en esclaves, c'est la peur.

Il y a soixante ans, mon oncle John Kennedy est venu dans cette ville. Il est venu ici à Berlin parce que Berlin était la ligne de front contre le totalitarisme mondial. Et aujourd'hui encore, Berlin est en première ligne contre le totalitarisme mondial...

Ils n'ont pas fait un très bon travail en matière de protection de la santé publique, mais ils ont fait un très bon travail en utilisant la quarantaine pour introduire la 5G dans toutes nos communautés...

La raison est la surveillance et la collecte de données. Ce n'est pas pour vous et moi. C'est pour Bill Gates, Zuckerberg, Jeff Bezos et tous les autres millionnaires. Bill Gates a dit que sa flotte de satellites pourra observer chaque centimètre carré de la planète 24h sur 24. Ce n'est que le début, il sera en mesure de vous suivre sur tous vos appareils intelligents grâce à la reconnaissance biométrique, via vos GPS.

La pandémie est une crise de convenance pour les élites qui dictent ces politiques. Elle leur donne la possibilité d'anéantir la classe moyenne pour détruire les institutions de la démocratie, de transférer toutes nos richesses à une poignée de milliardaires pour s'enrichir en appauvrissant le reste d'entre nous. Et la seule chose entre eux et nos enfants, c'est cette foule qui est venue à Berlin...

Nous allons exiger le retour de notre démocratie. Merci à vous tous de vous battre.