Deux jeunes d'Orly ont été déférés au tribunal de Créteil pour avoir blessé un de leurs camarades originaire de Villeneuve-le-Roi devant l'entrée du lycée Jean-Macé.

Le lycée Jean-Macé

Le lycée Jean-Macé le 25 septembre 2020, trois jours après un règlement de comptes à coups de couteau sur son parvis LP/F.D.
Ils règlent leurs comptes à peu près partout où ils se croisent. Au supermarché, dans le bus et même... au lycée. La rivalité entre jeunes d'Orly et Villeneuve-le-Roi (Val-de-Marne) a connu un nouvel épisode sanglant mardi après-midi. Deux adolescents suspectés d'avoir porté des coups de couteau à un autre élève du lycée Jean-Macé à Vitry ont été déférés ce jeudi au tribunal de Créteil où un juge des enfants devait statuer sur leur sort.

Ce mardi vers 13h45 devant l'entrée de l'établissement scolaire, deux élèves, qui habitent Orly, en attaquent un troisième domicilié à Villeneuve-le-Roi. L'un des agresseurs, âgé de 16 ans et déjà connu pour une histoire de violences en réunion, porte des coups de poing à la victime. Son copain du même âge tente, lui, de le blesser au couteau.

Sérieusement touché au bras et au dos

Il y parvient. L'adolescent de Villeneuve-le-Roi, 15 ans et déjà impliqué lui aussi par le passé dans des violences en réunion, parvient à esquiver la plupart des coups de couteau. « Il a fait preuve de beaucoup d'agilité », a raconté un témoin, impressionné par la scène. Mais le garçon est tout de même touché sérieusement à deux reprises au niveau d'un bras et dans le dos. Pour ces blessures, un médecin lui a prescrit 10 jours d'incapacité totale de travail.

Il n'est pas le seul à être atteint. L'adolescent qui tenait le couteau de cuisine s'est blessé tout seul avec la lame de 20 centimètres. En tout cas, si la victime parvient à prendre la fuite, les deux agresseurs sont neutralisés par le personnel de Jean-Macé. Une heure après les faits, on retrouvera par ailleurs une arme à feu dans le sac à dos de l'auteur des coups de couteau. Les deux lycéens sont enfin remis aux policiers de Vitry-sur-Seine.

Les enquêteurs ne tardent pas à déterminer le mobile de l'attaque. La victime et l'un des agresseurs s'étaient, semble-t-il, déjà affrontés lors de rixes entre les deux villes rivales. « C'est bien dans ce cadre-là et dans ce contexte très tendu que le lycéen a été blessé », confie une source judiciaire.

«On n'a pas trop envie d'en parler», balaient les élèves

Devant l'entrée du lycée Jean-Macé, ce vendredi matin, un binôme de surveillants contrôle les entrées avec assiduité. Difficile de trouver sur le parvis des élèves au fait de ce qui s'est passé précisément trois jours plus tôt. « Tout le monde en a entendu parler, témoigne cette élève de première. Les pompiers sont venus, il y avait du monde et tout se sait vite dans un lycée... C'est tout. »

Pourquoi ces coups de couteau d'après les lycéens ? « Une embrouille entre gars », balaie la jeune femme avant de tourner les talons. Bavards entre eux, ces élèves le sont beaucoup moins dès qu'on aborde le sujet, et l'hypothèse d'un règlement de comptes entre bandes rivales. « On en sait rien et on a pas trop envie d'en parler », lâche un lycéen en s'éloignant. « C'est pas nous, ça vient de l'extérieur », assure cet autre élève.

Selon nos informations, une cellule d'écoute a été mise en place par le rectorat qui a également déployé ses équipes mobiles de sécurité afin de prévenir toute tension éventuelle.