Samedi 24 avril aux alentours de 22 h 30, une boule lumineuse a traversé le ciel. Un phénomène qui n'est pas rare en cette période de l'année.

météorite
© Capture d'écran / Ville de Cannes
La météorite observée de la baie de Cannes.
Une boule lumineuse, d'une couleur verte, suivie d'une traînée orangée. Voilà ce que de nombreuses personnes ont pu apercevoir dans le ciel aux alentours de 22 h 30 ce samedi soir. Impressionnante par sa taille, la boule de feu n'a pas manqué de faire réagir sur les réseaux sociaux.

Vue dans l'ensemble du sud de la France

Et pour cause, elle a été observée dans l'ensemble du sud de la France, puisque des témoignages affluent des Pyrénées jusqu'à Lyon, en passant par la Côte d'Azur. À Montpellier également le phénomène a été parfaitement visible.

Une vidéo, capturée par une caméra de la ville de Cannes, visible ci-dessous, montre parfaitement le passage de ce météore et témoigne de son intensité lumineuse.

Ce phénomène spectaculaire a été immortalisé par plusieurs caméras de surveillance, des Alpes-Maritimes au centre de la France. Voici quelques-unes de ces incroyables images.

Un météore plutôt qu'une météorite ?

Selon Météo Gard-Hérault, qui relaie également la vidéo du phénomène observé depuis Cannes, il s'agirait plutôt d'un météore que d'une météorite, la différence étant que la première ne touche pas le sol, contrairement à la seconde.

Et compte tenu de la période de l'année, il ne fait nul doute que cette boule de feu soit en réalité un météore. En effet, la Nasa a diffusé jeudi 22 avril un communiqué rappelant que nous sommes en plein dans la période appelée "Lyrides d'avril". Un moment de l'année, du 16 au 25 avril, particulièrement favorable à l'observation de pluies d'étoiles filantes.

Jusqu'à 20 météores par heure

La Nasa recommande donc de lever les yeux au ciel pendant cette période de l'année, pour ne rien manquer du spectacle céleste qui peut s'avérer saisissant, à en croire la description faite par l'agence spatiale.

"Le nombre de météores peut varier et atteint très rarement des niveaux de fréquence dit "tempête", mais par une nuit très sombre et sans lune, un observateur très chanceux et pointu peut voir 10 à 20 météores par heure", souligne le communiqué.