Certains coureurs du peloton, dont le Danois Jakob Fuglsang, ont traîné leur misère à l'arrière durant le Tour de France. En cause : la deuxième injection du vaccin contre la Covid-19, qui a causé des effets délétères.
Jakob Fuglsang

Jakob Fuglsang : « Depuis ma seconde dose du vaccin, je n'avance plus »
« Jakob Fuglsang ne s'est pas élancé en direction des Champs-Elysées. Le leader de la formation Astana a abandonné avant le départ de cette dernière étape. Son équipe a précisé qu'il ne se sentait pas bien. Le coureur de 36 ans a fait le choix de garder des forces en vue de la course olympique qui aura lieu le 24 juillet. » (La Dépêche, 18/07/21)
Des problèmes de respiration

Un coureur confie :
« Le pire Tour de ma carrière. J'ai fait ma deuxième dose avant le Critérium du Dauphiné et depuis, on voit qu'il y a un changement. »
Les coureurs « se plaignent globalement d'une incapacité à pousser leur respiration à leur paroxysme quand l'intensité de la course franchit un palier. »
« Dans la foulée, je recevais ma deuxième dose et depuis, je ne peux pas repousser mes limites. (...) C'était frustrant parce que les choses semblaient parfaites avant le vaccin. », raconte Jakob Fuglsang.
Un problème de micro-caillots ? À lire : Message Urgent du Dr Sucharit Bhakdi : D-dimères et caillots suite à la vaccination