« La non-violence, c'est un travail sur la relation. Sur la relation à soi d'abord avant même de vouloir travailler sur la relation à l'autre. C'est se dire que ma rencontre avec la matière va être quelque chose de violent, potentiellement. La non-violence qui serait conçue comme une éradication complète de la violence, pour moi, c'est une illusion. La non-violence, c'est plutôt une transformation. »
Louis Fouché, la force de la non-violence
© Capture YouTUbe
Louis Fouché, la force de la non-violence
À l'heure où il aspire plutôt à se retirer de la scène médiatique et à laisser chacun et chacune faire ses choix en conscience, à l'heure où, en France, la dictature devient évidente, Louis Fouché, médecin réanimateur qui s'est élevé contre la gestion de la crise sanitaire du covid refuse de faire figure de « sauveur » pour les uns ou de « bouc émissaire » pour les autres.

Avec le collectif qu'il a co-fondé, Réinfo Covid, cet ancien de l'association Colibris pense avoir fait sa part et aidé à étayer une vision alternative scientifique avec d'autres médecins, chercheurs ou pharmaciens... Il souhaite maintenant se consacrer à un « Nôtre Monde » avec Réinfo Santé et travailler notamment à « ouvrir les chemins pratiques d'une santé autonome et intégrable » et à « élaborer ensemble une sagesse du vivant ».

Ce sont la mesure de ses propos, son empathie et sa propension à parler de non-violence et à l'incarner qui m'ont amenée à lui tendre le micro. Comme dirait Étienne Klein, « la nuance prend du temps que les gens n'ont plus ». Un podcast permet de laisser la pensée se dérouler et celle de Louis Fouché vaut la peine d'être entendue.


Et voici l'audio au cas où le vidéo YouTube disparaisse... [NdE]


Source de l'article publié le 26 juillet 2021 : La force de la non-violence