La mise en place du passeport vaccinal au Québec le premier septembre a provoqué la colère de milliers de citoyens qui n'ont jamais pu exprimer ouvertement leur point de vue face aux mesures Covid. Ce dictat du gouvernement se reflète dans l'imposition d'un passeport vaccinal associé à un code QR pour identifier les personnes.
kiol
Cette mesure n'a jamais fait l'objet d'un véritable débat à l'assemblée nationale. C'est devant ce « fait accompli » anti-démocratique que des Québécois ont organisé de nouvelles manifestations dans plusieurs villes du Québec pour faire entendre leur voix étouffée non seulement par les politiciens, mais par les grands médias (mainstream).

Le dimanche 5 septembre, des centaines de milliers de personnes, 238 000 selon les organisateurs, sont descendues dans les rues du Vieux-Montréal pour exprimer leur mécontentement. Cette grande marche Québec pro Choix avait pour but de rassembler les Québécois, vaccinés et non vaccinés. « L'heure de la division est terminée !! » affirme l'organisation. « Nous sommes dans un pays démocratique » avec « le droit de choisir, le droit de dire non, avoir le libre choix d'accepter ou non un traitement médical !! »

Le gouvernement Legault a mis en place la « politique de la peur » depuis le début de la crise Covid. La propagande gouvernementale se reflète dans une vaste campagne publicitaire dans tous les grands médias. « N'attendez pas de frapper un mur »... ayez en main votre passeport vaccinal.

Les « femmes au front » étaient dans le peloton de tête avec une grande affiche de la charte canadienne des droits et libertés : « La Charte canadienne des droits et libertés énonce les droits et libertés que les Canadiens estiment essentiels au maintien d'une société libre et démocratique. »

fghj
La Charte canadienne des droits et libertés garantit les droits et les libertés qui y sont énoncés. Ils ne peuvent être restreints que par une règle de droit, dans des limites qui y sont raisonnables et dont la justification peut se démontrer dans le cadre d'une société libre et démocratique.

La Charte protège les droits et libertés fondamentaux que tous les Canadiens estiment essentiels pour préserver le Canada comme pays libre et démocratique. Elle s'applique à tous les gouvernements - fédéral, provinciaux et territoriaux - et protège les droits et libertés (...)

Cette manifestation s'est déroulée de façon pacifiste dans le respect des personnes pour le droit de choisir et pour l'unité du peuple québécois. La crise Covid-19 a été provoquée et dessinée par les gouvernements du Québec et du Canada. « Les Québécois unis dans la diversité, contre le passeport vaccinal ». Plusieurs manifestants représentaient leur communauté à cette grande marche : les Québécois d'origine algérienne (photo ci-bas), roumaine, espagnole, française, indienne (ou du Bangladesh), camerounaise (tel que François Amalega, icône de la lutte anti-masque, anti-vaccin), chinoise ...

uikl
Des soignants du Québec exprimaient également leur désaccord face aux « mesures covidiennes ». En 2020, le monde entier était en admiration devant le travail acharné, sans relâche, du personnel de santé. On leur disait MERCI. Aujourd'hui, les soignants qui refusent le vaccin expérimental seront licenciés le 15 octobre 2021.

iklo
juyh

Des policiers en vélo
gbgb

« Ça mal en crisse » (expression québécoise signifiant que ça va vraiment très mal) au lieu du slogan du gouvernement « Ça va bien aller » face à la dite pandémie Covid. A droite, le trio des « DICKtator » (dictateurs) : le premier ministre du Québec François Legault, le ministre de la santé et des services sociaux, Christian Dubé et le directeur national de santé publique Horacio Arruda.
olñp
Les Québécois veulent la vérité... Liberté Avenir de nos enfants. Les familles étaient nombreuses à la marche.

yhju
dfgh
Une autre manifestation est prévue le samedi 11 septembre 2021 à Montréal :

nhyt