REPORTAGE - Plus de 3 000 soignants sont suspendus depuis le 15 septembre car ils refusent la vaccination. Selon eux, la situation épidémique ne justifie pas une vaccination obligatoire et ils voient eux-mêmes trop de cas d'effets secondaires pour avoir confiance dans ces produits.
soignants
© FS
« On nous met à la porte parce que l'on doute, mais le doute permet de protéger la société », un des médecins témoignant dans ce reportage.
Sidérés par la situation, médecins, chirurgiens, infirmières, réunis dans un collectif, ont souhaité témoigner de leur souffrance : les tensions extrêmes qu'ils subissent dans l'exercice de leur travail, mais également la douleur de ne plus pouvoir travailler aujourd'hui et de ne plus pouvoir soigner leurs patients.

Découvrez leurs témoignages dans ce reportage, pour lequel ils ont souhaité rester anonymes, les pressions qu'ils subissent dans leur environnement de travail étant « sans précédent » - leurs visages n'apparaissent donc pas et leurs voix ont été transformées.