Nous ne pouvons soutenir la décision de nos employeurs de fournir à l'armée et au gouvernement israéliens une technologie utilisée pour nuire aux Palestiniens.

armée israelienne tour
© Photo : Abbas Momani/AFP/Getty Images.
Des soldats de l’armée israélienne se préparent à tirer des gaz lacrymogènes sur des manifestants palestiniens, pendant une manifestation anti-Israël sur des tensions à Jérusalem, au checkpoint de Qalandiya entre Ramallah et Jérusalem.
Nous écrivons en tant qu'employés de Google et d'Amazon, venant de différents horizons, et dotés de conscience. Nous croyons que la technologie que nous construisons devrait oeuvrer à servir et à élever les gens, partout, en particulier tous nos utilisateurs. En tant que travailleurs qui faisons marcher ces compagnies, nous avons l'obligation morale de nous exprimer contre les violations de ces valeurs fondamentales. Pour cette raison, nous sommes obligés d'appeler les dirigeants d'Amazon et de Google à se retirer du projet Nimbus et à couper tous leurs liens avec l'armée israélienne. Jusqu'à maintenant, plus de 90 employés de Google et plus de 300 d'Amazon ont signé cette lettre en interne. Nous restons anonymes parce que nous craignons des représailles.

Nous avons vu Google et Amazon poursuivre agressivement des contrats avec des institutions comme le Département de la Défense des États-Unis, le Service de l'immigration et de l'application des règles douanières (Ice) ou des services de police, d'État et locaux. Ces contrats font partie d'une tendance inquiétante à la militarisation, au manque de transparence et à l'évitement de tout contrôle.

Poursuivant cette tendance, nos employeurs ont signé un contrat appelé Projet Nimbus pour vendre une technologie dangereuse à l'armée et au gouvernement israéliens. Ce contrat a été signé la semaine même pendant laquelle l'armée israélienne a attaqué les Palestiniens dans la Bande de Gaza, tuant près de 250 personnes, dont plus de 60 enfants. La technologie que nos compagnies se sont engagées à construire rendra la discrimination systématique et les expulsions exécutées par l'armée et le gouvernement israéliens encore plus cruelles et mortelles pour les Palestiniens.

Le Projet Nimbus est un contrat de 1, 2 milliards de dollars pour fournir des services de cloud à l'armée et au gouvernement israéliens. Cette technologie permet une surveillance renforcée des Palestiniens et une collecte illégale de leurs données, et facilite l'expansion des colonies illégales d'Israël sur des terres palestiniennes.

Nous ne pouvons pas détourner le regard, alors que les produits que nous construisons sont utilisés pour dénier aux Palestiniens leurs droits fondamentaux, expulser les Palestiniens de leurs maisons et attaquer les Palestiniens dans la Bande de Gaza — des actions qui ont déclenché une enquête pour crimes de guerre de la part de la Cour pénale internationale.

Nous imaginons un avenir dans lequel la technologie rapproche les gens et rend la vie meilleure pour tous. Pour construire cet avenir meilleur, les compagnies pour lesquelles nous travaillons doivent cesser de passer des contrats avec une quelconque organisation militarisée aux États-Unis et ailleurs. Ces contrats nuisent autant aux communautés des techniciens qu'à celles des utilisateurs. Alors que nous promettons publiquement d'élever et d'aider nos utilisateurs, de tels contrats facilitent secrètement la surveillance et le ciblage de ces mêmes utilisateurs.

Nous condamnons la décision d'Amazon et de Google de signer le contrat du Projet Nimbus avec l'armée et le gouvernement israéliens et nous leur demandons de rejeter ce contrat et les futurs contrats qui nuiraient à nos utilisateurs. Nous appelons les techniciens du monde entier et la communauté internationale à nous rejoindre pour construire un monde dans lequel la technologie promeut la sécurité et la dignité pour tous.

Source : The Guardian