the new york times
Selon le New York Times, Israël disposait depuis un an d'un rapport de 40 pages sur l'attaque que le Hamas préparait. Ce document a largement circulé parmi les officiers supérieurs.

Selon Haaretz, le général Amit Saar, chef du département de Recherche du Renseignement militaire des FDI, avait écrit le 19 mars et le 16 juillet au Premier ministre, pour le mettre en garde contre une attaque du Hamas en préparation.

Selon la presse israélienne, le Premier ministre, Benjamin Netanyahu, a renvoyé son ministre de la Défense, Yoav Gallant, en juillet parce qu'il avait mis en garde le gouvernement contre la « tempête parfaite », préparée par le Hamas. Il l'a finalement réintégré.

Selon le Corriere della Sera, le colonel Yigal Carmon, directeur du Memri, a personnellement mis en garde son ami Benjamin Netanyahu contre une attaque majeure du Hamas.

Selon la presse égyptienne, le général Kamel Abbas, ministre du Renseignement, a personnellement téléphoné à Benjamin Netanyahu, quelques semaines avant l'attaque, pour l'avertir que le Hamas allait passer à l'action.

La presse cherche désormais à expliquer pourquoi les dirigeants israéliens n'ont pas tenu compte de ces avertissements. Il s'agit par tous les moyens de discréditer l'hypothèse d'une complicité du Premier ministre et du Hamas.