© Inconnu

Bruce Lipton est une autorité mondialement reconnue en ce qui concerne les rapports entre la science et le comportement.
Biologiste cellulaire de formation, il a enseigné la biologie cellulaire à la faculté de Médecine de l'Université du Wisconsin et s'est consacré par la suite à des recherches qui ont fait de lui un pionnier dans son domaine à l'Ecole de médecine de l'Université de Stanford.

Ses recherches révolutionnaires sur la membrane cellulaire ont eu un rôle précurseur dans le développement de la nouvelle science connue sous le nom d'épigénétique et ont fait de lui l'un des noms les plus célèbres dans le domaine de la nouvelle biologie.

L'épigénétique correspond au domaine se focalisant sur toutes les modifications (ou facteurs) qui ne sont pas codées par la séquence d'ADN (méthylations, prions...). Elle régule l'activité des gènes en facilitant ou en empêchant leur expression. Elle est fondamentale car elle permet une lecture différente d'un même code génétique. Elle explique par exemple les différences existant chez des vrais jumeaux vivant et se nourrissant dans des environnements différents.

D'autre part, elle interviendrait dans certaines pathologies, comme le cancer (qui est clairement une maladie des gènes) ou des maladies génétiques héréditaires.

Les recherches alliant physique quantique, ingénierie électrique, chimie et biologie, sont particulièrement pertinentes, car elles pourraient donner naissance à des thérapies entraînant beaucoup moins d'effets secondaires que les médicaments. Or, ces recherches confirmeront que tout organisme, y compris l'humain, communique avec son environnement et le décode en évaluant les champs d'énergie...

Au lieu de m'employer à créer des énergies harmoniques dans ma vie commente le Dr. Bruce Lipton, je vivais en dispersant mon énergie sans réfléchir. C'était un peu comme chauffer une maison en plein hiver tout en gardant portes et fenêtres grandes ouvertes.

Ce ne sont pas les gènes qui contrôlent notre biologie ; c'est au contraire l'environnement qui influence le comportement des cellules...