L'homme abattu samedi à l'aéroport d'Orly après avoir tenté de s'emparer de l'arme d'une militaire de Sentinelle, est un Français de 39 ans, connu pour des faits de droit commun, a-t-on appris de sources proches de l'enquête. Selon le Parisien, l'auteur de l'agression s'appelait Zied B.

© AFP
Les morts ne parlent pas
Il est fiché « J » au Fichier des personnes recherchées (FPR), c'est-à-dire qu'il était recherché par la police judiciaire. Son casier judiciaire comporte « neuf mentions » pour des faits de droit commun dont des vols à main armée et du trafic de stupéfiants. « Détecté comme radicalisé », il avait fait l'objet en 2015 d'une perquisition administrative, qui « n'avait rien donné », a précisé une source policière.

Les sources policières citées par Reuters affirment de leur côté que l'assaillant d'Orly faisait l'objet d'une fiche S des services de renseignement.
« L'individu avait une fiche S (des services de renseignements) », a-t-on dit à Reuters de sources policières.
Cet après-midi, le père et le frère de l'homme abattu à l'aéroport d'Orly ont été placés en garde à vue.