Réaliser des fouilles archéologiques pourrait bien vous empêcher de dormir pendant un bon bout de temps. La raison est que les entrailles de notre planète « conservent » non seulement des reliques historiques, mais aussi d'effroyables objets. Découvrez-les avec Sputnik.
eeeeee
© Sputnik. Yuri Zaritovsky
Ces « objets » se trouvaient sous nos pieds pendant des siècles et même des millénaires avant d'être découverts et... de faire frissonner de nombreuses personnes. En voici quelques remarquables exemples.

La momie hurlante

En 1881, l'archéologue allemand Emile Brugsch et ses collègues ont exhumé une momie non identifiée à Deir el-Bahari. C'était son visage, figé dans son cri, qui a étonné les égyptologues.


D'après eux, la personne découverte a trouvé la mort de manière violente, elle aurait pu être victime d'un empoisonnement. Zahi Hawass, chef du service des Antiquités du musée du Caire estime que cette momie était une femme, Ahmosé-Méritamon, la grand-mère de la reine Hatchepsout et l'épouse du pharaon Amenhotep 1er.

Le « vampire de Venise »

Cette découverte peu commune suscite toujours la polémique. En 2005, une femme avec une brique coincée dans la bouche a été trouvée sur l'île Lazzaretto Nuovo, à Venise. Son corps se trouvait parmi les autres victimes de la peste dans les fosses communes.


Immédiatement, on a annoncé qu'il s'agissait d'un vampire, parce qu'à l'époque une brique dans la bouche avait une signification bien particulière. Selon la tradition, c'était un moyen efficace d'empêcher un vampire de se relever de sa tombe. Depuis ces temps, l'endroit s'était transformé en île aux vampires de Venise. Pourtant, il faut bien noter que cette hypothèse n'a jamais été confirmée d'un point de vue scientifique.

Vikings décapités

Dans le comté anglais du Dorset, à Weymouth, des archéologues avaient trouvé 51 cadavres de jeunes hommes d'une vingtaine d'années. Selon eux, c'étaient des Vikings, qui avaient été décapités par les Saxons, leurs ennemies jurés.

Des chercheurs estiment que les Saxons les ont tués à la hache et à l'épée de manière très approximative.

vvvvv
© Oxford Archaeology
« L'humanoïde d'Atacama »

Ata, un squelette « humanoïde », a été découvert dans le désert chilien de l'Atacama, en 2003. C'est pour cela qu'on l'a baptisé « l'humanoïde d'Atacama », ou « Ata ».
hhhhh
© Inconnu
L'humanoïde d'Atacama
Il mesure 15 centimètres et son crâne a une forme très bizarre. Ainsi, ceux qui croient à la vie extraterrestre ont suggéré que c'était un alien.


Pourtant, les scientifiques émettent l'hypothèse qu'Ata est un fœtus momifié. En 2012, des analyses génétiques, réalisées par l'Université Stanford, ont montré que c'était bien un humain.