flu shot vaccine
© Global Look Press
Depuis plus de 20 ans, j'écris et je donne des conférences sur la façon dont le vaccin contre la grippe échoue chez presque tous ceux qui le reçoivent. J'ai parlé de l'échec du vaccin antigrippal dans des blogues et dans mon bulletin d'information, Natural Way to Health du Dr Brownstein.

Cochrane est un réseau mondial indépendant de chercheurs dans plus de 130 pays qui s'efforcent de produire des informations crédibles et accessibles sur la santé, sans parrainage commercial ni autres conflits d'intérêts. Ils ne reçoivent pas d'argent des grandes entreprises pharmaceutiques. Par conséquent, leurs études méritent une attention particulière lorsqu'elles sont publiées.

Le 1er février 2018, le groupe Cochrane a publié ses dernières découvertes sur le vaccin contre la grippe. (1) Les scientifiques ont étudié des essais randomisés et contrôlés comparant le vaccin antigrippal avec placebo ou sans intervention. Ils comprenaient 52 essais cliniques portant sur plus de 80 000 personnes qui évaluaient l'innocuité et l'efficacité des vaccins antigrippaux chez des adultes en bonne santé. Les études ont été réalisées entre 1969 et 2009.

Les auteurs ont découvert que les vaccins antigrippaux réduisaient probablement le taux de grippe chez les adultes en bonne santé de 2,3 % sans vaccination à 0,9 % avec.

Cela signifie que la différence entre le vacciné et le non vacciné est de 1,4% ou 0,014. Par conséquent, 71 personnes devraient être traitées avec le vaccin antigrippal pour prévenir un seul cas (1/1,4 %). Autrement dit, le vaccin antigrippal n'a rien fait pour 70 des 71 personnes qui l'ont reçu. Cela signifie que cette étude a révélé que le vaccin contre la grippe a échoué à 99 % (71/72).

Il y avait d'autres mauvaises nouvelles pour le vaccin contre la grippe dans cette étude. On prétend que le vaccin antigrippal diminue le risque d'hospitalisation dû à la grippe. Je ne sais pas trop comment cela se produit puisque le vaccin n'a jamais prouvé son efficacité contre la grippe. Dans cette étude, ils ont constaté que le risque d'hospitalisation chez ceux qui ont reçu le vaccin antigrippal est passé de 14,7 % à 14,1 %. C'est une baisse de 0,6 p. 100. Cela signifie que le vaccin contre la grippe échoue à plus de 99 % (165/166) dans la prévention des hospitalisations.

De plus, les chercheurs indépendants ont découvert que le vaccin antigrippal "... peut entraîner une réduction minime, voire nulle, des absences du travail." Pour ne rien arranger, il a été démontré que le vaccin antigrippal causait une augmentation de la fièvre de 1,5 % à 2,3 %. Oy vey.

Pourquoi quelqu'un se ferait-il vacciner contre la grippe alors qu'il échoue à 99 % ?

Pourquoi un médecin prescrirait-il une thérapie, associée à des effets indésirables graves, qui échoue à 99 % ?

Pourquoi les professionnels de la santé sont-ils forcés de se faire vacciner contre la grippe alors qu'il est constamment démontré que près de 99 % des personnes qui se font vacciner échouent ? De plus, il n'y a pas une seule étude bien menée qui démontre que la vaccination du personnel de santé par le vaccin antigrippal protège contre la propagation de la grippe.

Le vaccin contre la grippe est un désastre. Je comprends pourquoi le président Trump ne se fait pas vacciner contre la grippe. Je ne comprends pas pourquoi quelqu'un voudrait se faire injecter un vaccin contre la grippe inefficace.

(1) Cochrane Database Syst. Rev. 2018. Feb. 1,2:CD001269