Le restaurant Fouquet's brûle, gilets jaunes, Paris
On a pu entendre dans les dernières 24 heures que les "méchants" gilets jaunes avaient incendié le restaurant Fouquet sur l'avenue des Champs-Élysées à Paris lors de la manifestation du 16 mars dernier. Bien sûr, les médias occidentaux - imprimés et numériques - ont fait de leur mieux pour réduire la protestation à ce seul incident afin de tenter de mobiliser davantage les électeurs bourgeois de Macron contre les gilets jaunes. Par exemple, voici un exemple de "Radio France Internationale", un propagandiste de l'Etat :

resturant burns paris yellow vest propaganda
© RFI
Gilets jaunes : Les Français divisés sur le saccage du restaurant élitiste Le Fouquet.
Ici, nous pouvons voir que l'agence admet en fait le but même de gonfler cet événement à des proportions cosmiques - pour provoquer une réaction émotionnelle de l'électorat libéral de Macron. Un restaurant d'élite représente-t-il ce qu'est la France ? Si oui, alors la mobilisation des Gilets Jaunes devient encore plus compréhensible. Et les médias britanniques ne sont pas différents en termes de diffusion de la propagande pro-Macron :

resturant burns yellow vest propaganda
© The Guardian
Les gilets jaunes français visent les boutiques de luxe et les restaurants en signe de protestation - Des manifestants masqués s'affrontent avec la police à Paris alors qu'ils détruisent le restaurant du Fouquet.
Cependant, quelques heures après l'événement, des images vidéo ont commencé à apparaître montrant le gaz lacrymogène de la police anti-émeute qui a été tiré d'abord sur le toit du café, puis en dessous, depuis le sol.



Peut-on donc s'attendre à une avalanche de rectifications dans les médias occidentaux ? Peut-on s'attendre à une condamnation de la police anti-émeute française (CRS) pour avoir pris pour cible ce restaurant "précieux", que la plupart des Français ne peuvent d'ailleurs pas se permettre de fréquenter ? Faut-il s'attendre à des excuses publiques pour les gilets jaunes ?

Non. Au lieu de cela, les médias occidentaux préfèrent ignorer les CAUSES des protestations et se concentrent sur les manifestations de la colère sociale, tout en prétendant que Macron et sa clique mondialiste ne sont pas violents - tant physiquement que psychologiquement - contre le peuple français. Sans parler de l'acte de larguer des bombes sur des pays souverains sans mandat de l'ONU.

Source : Stalker Zone - Traduction SOTT