La société chinoise Sinogene Biotechnology a réussi à cloner un chat domestique. Le chaton qui s'appelle Garlic est en bonne santé. Cette entreprise a cloné 20 chiens en 2018 et encore 20 autres au premier trimestre de cette année. Et la demande ne cesse d'augmenter, confie à Sputnik Mi Jidong, président du conseil des directeurs de Sinogene.
GArl
© Sputnik
Garlic
« Le marché des animaux de compagnie en Chine est actuellement en plein essor. À présent, près de 100 millions de Chinois ont des chats ou des chiens chez eux. Ce sont justement ces personnes qui ont formulé la demande de clonage des animaux de compagnie. En effet, ces animaux vivent longtemps avec leurs propriétaires qui y sont souvent très attachés », explique M.Mi.

Et d'ajouter que ces derniers ne pouvaient tout simplement pas supporter la perte de leur chat ou de leur chien.

« En réalité, cette grande demande a toujours existé, mais, faute de technologie, elle ne pouvait tout simplement pas être satisfaite. [...] Nos clients sont des personnes qui ont des animaux de compagnie auxquels elles sont très attachées et elles sont solvables », poursuit président du conseil, précisant que le clonage d'un seul animal coûte environ 250.000 yuans, ce qui n'est pas à la portée de toutes les bourses.

Selon lui, l'espérance de vie d'un chat cloné est identique à celle d'un chat né naturellement.

« Depuis le clonage du premier animal, de la brebis Dolly, 23 ans se sont écoulés et on a appris à cloner des chats et des chiens, ainsi que des animaux plus grands, notamment des porcs et même de gros bétail à cornes. Cela ne pose pratiquement plus de problèmes », résume l'interlocuteur de Sputnik.

Les experts constatent que cette technologie permet de recréer une copie physique exacte d'un animal qui a donné son matériel génétique. Et même si un animal cloné n'a pas le même caractère que son prédécesseur, il lui ressemble comme deux gouttes d'eau.

Garlic :