yemen
© AFP
Une équipe de la Croix-Rouge recherche d'éventuels survivants sous les décombres du centre de détention frappé par la coalition au Yémen, le 1er septembre 2019.
La coalition dirigée par l'Arabie Saoudite a effectué une frappe contre ce qu'elle considère être un site de stockage de drones et de missiles. Le Comité international de la Croix-
Rouge indique qu'il s'agissait d'une prison et qu'une centaine de personnes ont été tuées.

Joint au téléphone par Reuters, le chef de la délégation du CICR pour le Yémen, Franz Rauchenstein, n'a pu donner de chiffre définitif, expliquant que des cadavres continuaient d'être extraits des décombres.

La coalition, qui intervient depuis 2015 contre les rebelles chiites houthis du nord du Yémen, assure avoir touché un site de stockage de drones et de missiles de la rébellion.


Complexe reconverti en centre de détention

Les Houthis ainsi que des habitants déclarent que c'est un complexe reconverti en centre de détention qui a été touché par le bombardement.

Des équipes médicales du CICR se sont rapidement rendues avec des sacs mortuaires sur le lieu visé, que l'organisation avait visité dans le passé, « un bâtiment universitaire qui a été vidé et utilisé comme un centre de détention pendant un temps », selon Franz Rauchenstein.

« Frapper un tel bâtiment est choquant et triste, les prisonniers sont protégés par la loi internationale », a rappelé Franz Rauchenstein. Au moins 40 blessés ont été hospitalisés dans plusieurs hôpitaux de Dhamar, selon lui.

« À l'heure à laquelle nous parlons, les équipes (du CIRC) sont en train de travailler sans relâche pour trouver des survivants sous les décombres », dont les chances de survie sont « très faibles », a-t-il ajouté.

Des vidéos obtenues par l'AFP montrent un bâtiment gravement endommagé et plusieurs corps gisant sous les décombres, tandis que des bulldozers déblayent les débris.

Depuis 2014, le conflit a fait des dizaines de milliers de morts dont de nombreux civils d'après des ONG, et plongé ce pays --le plus pauvre de la péninsule arabique-- dans la pire crise humanitaire au monde selon l'ONU.