MS MALMO came to a grinding halt on Sep 3 off Longyearbyen, the Svalbard Archipelago.

Le MS MALMO s'est arrêté le 3 septembre au large de Longyearbyen, dans l'archipel de Svalbard.
Le MS MALMO est le dernier d'une longue liste de navires à s'être enlisé cette année dans une glace de mer arctique étonnamment épaisse.

Le navire suédois, construit en 1943 et rénové en 2014, effectuait un "tour de l'Arctique" avec la noble mission de transporter aux avant-postes une équipe de documentaristes spécialisés dans le documentaire sur le changement climatique. L'intention de l'équipe était de capturer une partie de la fonte catastrophique de la glace rapportée par les médias - une fonte dont il semblerait qu'elle refuse toujours de se concrétiser malgré des décennies de ferveur des Nations Unies et de du GIEC.

Le MS MALMO s'est arrêté le 3 septembre au large de Longyearbyen, dans l'archipel de Svalbard, à mi-chemin entre la Norvège et le pôle Nord, lorsqu'il a rencontré une glace épaisse et impénétrable.

Les 16 « étreigneurs des glaces » à bord, ont été évacués par hélicoptère dans des conditions très difficiles et au prix d'une empreinte carbone dans les proportions d'un yéti :

Climate Change Alarmists saved from thick Arctic Ice

Les alarmistes du changement climatique sauvés de l'épaisse glace de l'Arctique.
Et tous, Dieu merci, sont désormais sains et saufs.

Sept membres d'équipage sont toujours à bord et attendent l'aide des garde-côtes.

Les temps froids remettent en phase les Alarmistes avec la faiblesse historique de l'activité solaire.

Il n'y a RIEN eu d'extraordinaire au sujet de la saison de fonte estivale dans l'Arctique en 2019.

En fait, il n'y a rien eu à signaler depuis plus de cinq ans - les données ne mentent pas :
Arctic Sea Ice Thickness/Volume

Épaisseur/volume de la glace de mer arctique (ligne grise sur le graphique = moyenne de 2004-2013)
Traduction fr.Sott.net - source : Cap Allon - Electroverse