Colosseum, cross
© Franco Origlia/Getty Images
Une vue du Colisée pendant le Chemin de Croix lors de la célébration tenue par le Pape François le 14 avril 2017 à Rome, Italie.
Il y a vingt-cinq ans, D. James Kennedy et moi avons sorti un livre intitulé, Et si Jésus n'était jamais né ? Il a fini par devenir un best-seller.

Le message est très simple : Parce que Jésus est né, regardez toutes ces incroyables bénédictions que nous avons à travers le monde.

Par exemple, l'église chrétienne a créé le phénomène de l'hôpital et a créé des hôpitaux partout dans le monde. Le Christianisme a inspiré certaines des plus grandes musiques et arts du monde et a étendu l'éducation de l'élite aux masses, créant même l'entité universitaire.

Voici quelques exemples de l'influence du Christianisme, un peu étoffés : Avant la venue du Christ, la vie humaine sur cette planète était consommable. Aujourd'hui encore, dans des régions du monde où l'Évangile du Christ ou le Christianisme n'ont pas pénétré, la vie est extrêmement bon marché. Le Christianisme a comblé le fossé entre les Juifs, qui ont d'abord reçu la révélation divine que l'homme a été fait à l'image de Dieu, et les païens, qui accordaient peu de valeur à la vie humaine. Pendant ce temps, alors que nous continuons d'abandonner notre héritage judéo-chrétien dans l'Occident post-chrétien, la vie redevient bon marché.

Dans le monde antique, le sacrifice d'enfants était une pratique courante. Dans la Rome antique, les bébés devaient souvent mourir si le père n'en voulait pas. De nombreux chrétiens ont sauvé ces bébés et les ont élevés dans la foi chrétienne et ont contribué à inverser la tendance. Grâce à son église, Jésus a finalement mis fin à l'infanticide dans le monde romain.

Le Christianisme a également aidé à mettre fin aux combats de gladiateurs, où les esclaves étaient forcés de se battre jusqu'à la mort pour le divertissement de la foule. Et le Christianisme a aboli l'esclavage dans le monde antique, puis, à nouveau dans le monde moderne.

Le Christianisme a réussi à mettre fin à la pratique en Inde du brûlage des veuves. Plusieurs fois, une jeune fille était mariée à un homme plus âgé. À sa mort, elle serait brûlée à mort sur son bûcher funéraire... jusqu'à ce que les missionnaires s'agitent pour mettre un terme à cela. Partout où l'Évangile a vraiment pénétré, la valeur de la vie humaine a considérablement augmenté.

Voici un autre exemple : Le Christianisme et la Bible ont contribué à donner naissance à la science moderne, à partir de la fin du Moyen Âge. La croyance qu'un Dieu rationnel avait créé un univers rationnel a inspiré tant de scientifiques à s'engager dans l'exploration scientifique, cherchant à cataloguer les lois que le Créateur avait imprimées sur Sa création.

Les premiers scientifiques se considéraient comme « pensant aux pensées de Dieu après lui » (selon les mots de l'astronome Johannes Kepler).

La Royal Society en Angleterre a été le premier groupe scientifique, qui est la plus ancienne association scientifique encore en activité, et elle a été fondée dans un collège puritain dans les années 1660. J'ai même filmé une entrevue avec la Royal Society de Londres (sur cette même thèse).

Presque tous les fondateurs de toutes les grandes branches de la science étaient des chrétiens croyants en la Bible. Nous documentons cela dans le livre avec une longue liste. L'un de ces hommes, Sir Isaac Newton, était un des plus grands scientifiques qui ait jamais vécu, et il était un croyant engagé qui a écrit plus sur la Bible et la théologie que sur la science.

Voici un autre exemple : L'Amérique en tant que nation a été largement colonisée et fondée par des chrétiens pour la liberté religieuse, qu'ils ont finalement étendue à des personnes d'autres confessions ou sans foi.

George Washington, le père de notre pays, a déclaré qu'à moins d'imiter « l'auteur divin de notre religion bénie », c'est-à-dire Jésus, nous ne pouvons jamais espérer être une nation heureuse.

John Adams a noté : « Nous n'avons pas de gouvernement armé d'un pouvoir capable de faire face aux passions humaines déchaînées par la morale et la religion.... Notre Constitution a été faite uniquement pour un peuple moral et religieux. Elle est totalement inadéquate pour tout autre gouvernement. »

L'essence de l'Amérique est que nos droits proviennent du Créateur, et notre gouvernement a été établi sur cette base. Comme JFK l'a dit dans son discours inaugural, « Les droits de l'homme ne viennent pas de la main généreuse de l'état, mais de la main de Dieu ».

Bref, nous sommes héritiers d'une grande civilisation, grâce en grande partie au Christianisme et à la Bible. Pourtant, comme Ésaü d'autrefois qui a vendu son droit d'aînesse pour un seul repas, nous semblons déterminés à échanger notre héritage contre un gâchis de potage.

Et, s'il n'y avait pas de Jésus ? Il n'y aurait ni salut, ni Armée du Salut, ni Croix-Rouge, ni YMCA. Beaucoup de langues écrites n'auraient probablement jamais été codifiées car les missionnaires n'auraient eu aucune raison de le faire. Beaucoup de barbares du monde entier n'auraient jamais été civilisés. Le cannibalisme, le sacrifice humain et l'abandon d'enfants seraient probablement encore largement pratiqués, comme ils l'étaient avant l'influence chrétienne.

Pour paraphraser C. S. Lewis, si Jésus n'était jamais venu, ce serait « toujours l'hiver, mais, jamais Noël ».

Source : Christianpost - Traduit par PLEINSFEUX.ORG