Summit camp, Greenland
Le Summit Camp, aussi connu sous le nom de Summit Station, est une station de recherche ouverte toute l'année au sommet de l'inlandsis groenlandais. Elle est située à quelque 3 200 m (10 500 pieds) au-dessus du niveau de la mer, et ses données sont souvent citées par les alarmistes du climat qui prétendent que "le Groenland fond sous nos yeux" et autres absurdités du genre...

En ajoutant à la liste des mesures de température que ces alarmistes ignoreront probablement - ou dont ils n'entendront même pas parler étant donné le biais pour le réchauffement climatique des médias grand public - le minimum provisoire de -66°C (-86.8°F) établi par le Summit Camp à 23h13 le 2 janvier 2020.

La lecture, une fois confirmée par le DMI, entrera dans les livres comme la température la plus froide du Groenland - jamais enregistrée - non seulement au Summit Camp, et pas seulement en janvier, mais de n'importe où sur l'île, et de n'importe quel mois de l'année.

Summit camp temps table
D'une certaine façon, dans ce que nous croyons être un monde qui se réchauffe linéairement, le Groenland - la tête d'affiche du réchauffement climatique - est actuellement plus froid que nous ayons jamais connu.

De plus, les mesures du Camp ne sont pas loin d'être les plus basses jamais enregistrées dans l'hémisphère nord - ce titre revient à Oymyakon, en Russie, et il s'agit de l'observation de -67,7°C (-89,9°F) en 1933.

Rarement, pendant les périodes où nous sommes (où l'activité solaire historiquement faible affaiblit le courant-jet, transformant son habituel flux zonal serré en un flux méridional ondulé), l'air froid est resté autant enfermé dans le cercle arctique, et les résultats ont été pénalisants pour la région.

Si on fait un bon de sept jours environ, un autre flamboiement violent du courant-jet semble devoir arriver à la mi-janvier et devrait à nouveau faire passer une vague de masses d'air polaire dangereusement froides vers les basses latitudes.

Attention à l'Amérique du Nord, car selon les derniers passages du GFS, une impulsion d'air arctique brutal aura englouti pratiquement tout le Canada d'ici janvier 2009 et devrait avoir balayé le centre et l'ouest des États-Unis d'ici le 17 janvier :

US cold forecast Jan 20202
© Tropical Tidbits.com
Et la neige semble prête à frapper fort aussi :

US snow forecast Jan 2020
© Tropical Tidbits.com
Ça pourrait être énorme.

Préparez-vous.

Les temps froids reviennent, en accord avec une activité solaire historiquement basse.

Le courant-jet s'affaiblit, déviant le froid polaire brutalement vers les basses latitudes :

Polar vortex
© NOAA
C'est ainsi que les glaciers se forment.

C'est aussi comme ça que les périodes glaciaires commencent.

Pour en savoir plus sur les impacts de ce courant-jet ondulé, faites défiler l'article ci-dessous jusqu'à la section correspondante :

Anchorage, en Alaska, bat son record de chutes de neige du Nouvel An

La NASA a récemment révélé que le cycle solaire à venir (25) sera "le plus faible des 200 dernières années", et ils ont établi une corrélation entre les périodes précédentes de basse activité du soleil et les périodes prolongées de refroidissement global ici...

NASA solar cycle 25 prediction

Prévision de la NASA pour le cycle solaire 25
...avec le cycle solaire 25 qui n'est probablement qu'une simple étape lors de la descente du soleil vers son prochain cycle de Grand Minimum Solaire (imaginez l'ampleur de ce flux méridional une fois qu'un GMS complet se met en marche) :

400 years sunspot observations

400 ans d'observation des taches solaires
Préparez-vous en conséquence - faites des cultures vous-même.

Traduction Sott.net - Source : Cap Allon, Electroverse