Les scientifiques ont découvert une anomalie magnétique en forme d'étoile au centre d'un cercle de pierres désormais disparu de Calanais.
Calanais Steinkreis
© A. Müller für Grenzwissenschaft-Aktuell.de
Vue de quelques pierres du grand cercle de Calanais 1 sur l'île écossaise de Lewis.
C'est l'équipe autour du Dr Richard Bates du "Calanais Virtual Reconstruction Project" des universités de St. Andrews et Bradford qui le rapporte dans la revue "Remote Sensing" (DOI : 10.3390/rs11242975). La découverte qui a été faite près de la plus grande formation rocheuse mégalithique connue aujourd'hui dans les îles britanniques, le complexe néolithique de Calanais sur l'île écossaise de Lewis, suggère un lien entre les anciennes formations rocheuses et les forces naturelles dont on a longtemps et souvent auparavant débattu.

~ Grenzwissenschaft Aktuell
La découverte a été faite par hasard lors de la recherche de cercles de pierre qui y existaient autrefois.
L'anomalie magnétique en forme d'étoile a été découverte par les scientifiques lors de leur enquête sur le cercle principal de pierre de Calanais, le Tursachan Callanais (également connu sous le nom de Callanish 1), lorsqu'ils ont examiné les emplacements actuels de pierres satellites, afin de trouver des preuves de cercles de pierre complets qui auraient put exister autrefois.

~ Grenzwissenschaft Aktuell
Airigh na Beinne Bige Calanais
© snapr (via Megalithic.co.uk)
L'unique pierre actuelle "Airigh na Beinne Bige" (Callanish 11).
En se basant sur une seule pierre, les scientifiques ont en effet découvert un cercle de pierre qui existait auparavant à cet endroit. Il y avait l'anomalie magnétique au milieu.

Une de ces pierres satellites est la pierre unique d'aujourd'hui appelée "Airigh na Beinne Bige" à l'endroit dit XI (Callanish 11), qui donne sur le grand cercle de pierre en bas d'une colline.

Les mesures géophysiques ont confirmé que la pierre formait en fait un cercle complet avec d'autres pierres, dont le centre est une anomalie magnétique en forme d'étoile dans le sol.

Pour expliquer la forme bizarre du sol, les archéologues soupçonnent qu'un seul gros éclair ou de nombreux petits éclairs ont frappé le même endroit : "Des preuves aussi claires de coups de foudre sont extrêmement rares en Grande-Bretagne et le lien avec ce cercle de pierres n'est très probablement pas accidentel", explique Bates et il poursuit : "On ne sait toujours pas si la foudre a frappé un arbre ou un rocher à l'endroit XI, qui n'existe plus, ou si le cercle de pierres lui-même a attiré des impacts ultérieurs. Cependant, cette découverte remarquable suggère que les forces de la nature étaient étroitement liées à la vie quotidienne et aux croyances des premières communautés agricoles de l'île".

Calanais Magnet Anomalie
© University of St. Andrews / Bates et al. / Remote Sensing, 2019
Le résultat des balayages géophysiques révèle une anomalie magnétique en forme d'étoile au centre de l'ancien cercle de pierre de Airigh na Beinne Bige (Callanish 11).
~ Grenzwissenschaft Aktuell
Plus d'informations dans cet article en allemand : Grenzwissenschaft Aktuell.