Nous avions publié en décembre dernier, un article sur l'enferment psychiatrique contre son gré du Professeur Fourtillan, pharmacologue, toxicologue et écrivain. Nous devions à nos lecteurs une suite à la question de savoir s'il avait été enfermé le 10 décembre 2020 (en fait, il a passé les premières 24 heures en prison) pour avoir révélé des vérités dérangeantes, ou s'il avait été victime d'un état psychique réellement perturbé. Le Professeur Fourtillan a été remis en liberté le 17 décembre 2020 par le juge des Libertés, ce dernier estimant qu'il y avait trop peu de charges contre lui.
Professeur Jean-Bernard Fourtillan
© Inconnu
Professeur Jean-Bernard Fourtillan
Dans un entretien de 28 minutes accordé à FranceSoir le 24 décembre dernier, Jean-Bernard Fourtillan revient sur sa détention en hôpital psychiatrique notamment, et répond aux autres questions qui lui sont posées par Richard Boutry, qui lui offre l'occasion de raconter ce qu'il lui est arrivé, de s'exprimer, mais le confronte aussi sans complaisance aux questions qui fâchent et entourent son action, le pharmacologue, persécuté injustement pour les uns, simplement confronté aux garde-fous institutionnels qui protègent patients et citoyens pour les autres.


Documents juridiques depuis le site Vérité Covid-19 :