Des archéologues du Département d'Archéologie de l'Université de Thessalie ont découvert de nouveaux artéfacts sur Vryokastraki. Cette petite île rocailleuse, près de l'île grecque de Kythnos, abritait autrefois une ville ancienne importante au début de la période byzantine.

greece
© Greek Ministry of Culture
Les récentes découvertes comprennent de nombreux vestiges épigraphiques qui détaillent l'histoire de l'île et de sa ville antique, qui a été habitée sans interruption du XIIe siècle avant J.-C. jusqu'au VIIe siècle après J.-C.

L'une des inscriptions, jugée «très importante» par les spécialistes, décrit un pirate nommé Glafketis qui a pris le contrôle de Kythnos au IVe siècle avant J.-C. D'après l'artéfact récemment découvert, Glafketis avait le soutien des Macédoniens, mais a finalement été chassé du pouvoir par les Athéniens.

Une autre inscription fascinante donne une image des anciens processus bureaucratiques sur l'île, dont les règlements de construction et une liste d'amendes à percevoir en cas de violation.

Les chercheurs ont également récupéré une inscription honorifique pour un résident de l'île qui avait été reconnu par la municipalité de Kythnos, mais malheureusement le nom du citoyen n'a pas survécu.

Vryokastraki
© Ministère grec de la culture
La basilique primo-byzantine trouvée sur Vryokastraki.
Des pierres anciennes de la ville réutilisées à travers l'histoire

Les pierres portant ces inscriptions avaient toutes été utilisées à des fins secondaires pendant la période byzantine, très probablement comme matériaux de construction pour les maisons et autres structures, une pratique courante à travers l'histoire.

Une base de statue en marbre datant de l'Antiquité a également été utilisée comme pierre angulaire d'une fortification construite sur la petite île au début de l'ère byzantine.

Vryokastraki
© AMNA / Ministère grec de la culture
Artéfacts trouvés dans l'ancien sanctuaire de Vryokastraki.
Vryokastraki
© AMNA / Ministère grec de la culture
Les belles inscriptions grecques trouvées sur Vryokastraki.
Les archéologues ont étudié Vryokastraki pendant de nombreuses années, car le site contient des artéfacts d'un large éventail de périodes historiques et donne un aperçu de la relation que les habitants de l'île avaient avec les vestiges matériels des périodes antérieures, comme la réutilisation de pierres archaïques pour leurs propres bâtiments dans la ville antique.

Des érudits ont également découvert un ancien sanctuaire dans la ville, avec des découvertes datant des périodes géométriques, archaïques et classiques, ainsi qu'un complexe de bâtiments byzantins et une basilique bien conservée dans le sanctuaire; ce qui a conduit les experts à croire qu'il y avait là un culte important d'une divinité féminine.

En raison de la pandémie, les études archéologiques les plus récentes de l'île ont été menées par un très petit groupe d'étudiants diplômés et doctorants des universités de toute la Grèce et même de la France. Les étudiants impliqués dans les fouilles provenaient de l'Université de Thessalie, de l'Université nationale et kapodistrienne d'Athènes, de l'Université Aristote de Thessalonique, de l'université de Ioannina et de l'université Paris-Sorbonne.

Traduction : Les découvertes archéologiques