Certaines personnes ont décomposé certaines des célèbres prophéties de Nostradamus, un médecin français surtout connu pour son livre Les Prophéties qui se compose de 942 quatrains à quatre lignes et qui prétendaient documenter l'avenir jusqu'en 3797. Pour ces personnes, l'une des prédictions est que 2021 sera l'année où une apocalypse zombie prendra le dessus !
Zombie Apocalypse - CDC et armée USA
© United States Strategic Command & CDC
En effet, le voyant aurait prédit qu'un scientifique russe créerait une arme biologique et produirait un virus capable de transformer l'humanité en zombies, faisant disparaître les humains dans un avenir proche. Voici ce qu'il écrivait en 1555 :
« Peu de jeunes : à moitié morts pour commencer. Mort par dépit, il fera briller les autres, Et dans un lieu élevé, de grands maux se produiront. Des concepts tristes viendront nuire à chacun, Digne temporelle, la messe pour réussir. Pères et mères morts de peines infinies, Femmes en deuil, la peste monstre: La Grande à ne plus être, tout le monde à finir. »
Au mois de mai 2011, les « très sérieux » Centres pour le contrôle et la prévention des maladies aux États-Unis (CDC) ont mis en ligne un important dossier intitulé « Préparation aux zombies » qui encourage tout le monde à mettre en place un kit d'apocalypse zombie composé de toutes les fournitures dont vous auriez besoin en cas de catastrophe mondiale, d'épidémie localisée de mangeurs de cerveau ou de quelque chose de plus banal, comme un tremblement de terre ou une panne d'électricité.

Le dossier comprend l'article « Preparedness 101: Zombie Apocalypse » (Préparation 101 : Zombie Apocalypse), une préparation aux zombies pour les éducateurs, une affiche [ci-après - NdE] et une bande dessinée [téléchargeable au format Pdf ou visible sur SlideShare ICI - NdE] qui inclut une séquence au CDC où des professionnels de la santé travaillent sur un vaccin contre les zombies. Il existe certains parallèles avec nos dépistages actuels de pandémies et de virus et la distribution de vaccins. La bande dessinée comprend une liste de contrôle de préparation.
NOTA BENE : Un zombie (ou zombi) est une personne ayant perdu toute forme de conscience et d'humanité, au comportement violent envers les êtres humains et dont le mal est terriblement contagieux. (Wikipédia)
Affiche CDC armée USA ZOMBIES
Le document « Preparedness 101: Zombie Apocalypse » a été rédigé par le contre-amiral de l'armée américaine Ali S. Khan, co-auteur du livre The Next Pandemic: On the Front Lines Against Humankind's Gravest Dangers (« La prochaine pandémie : en première ligne contre les plus graves dangers de l'humanité »). Il écrit en introduction :
« Il y a toutes sortes d'urgences auxquelles nous pouvons nous préparer. Prenez une apocalypse zombie par exemple. C'est vrai, j'ai dit apocalypse zombie. Vous pouvez rire maintenant, mais quand cela arrivera, vous serez heureux de lire ceci, et bon, peut-être que vous apprendrez même une chose ou deux sur la façon de vous préparer à une véritable urgence. »
Comparant la saison des ouragans à venir et les pandémies possibles aux « zombies mangeurs de chair » du film d'horreur La nuit des morts vivants et de la série de jeux vidéo Resident Evil, Ali S. Khan dit que vous devriez vous préparer à une prise de contrôle par des zombies de la même manière que vous le feriez pour toute catastrophe naturelle. Les fournitures recommandées comprennent de la nourriture, de l'eau, des outils, des vêtements, une radio, des produits d'hygiène personnelle et des médicaments, des documents importants et des fournitures de premiers soins. Ensuite, vous devez créer un plan d'urgence lorsqu'un zombie ou un ouragan se trouve devant votre porte.

Dave Daigle, directeur associé pour les communications, a déclaré en 2011 que les gens visitaient le site internet du CDC parce qu'ils étaient principalement intéressés par les zombies et demandaient quelles armes l'agence recommanderait pour combattre les zombies. La réponse de Ali S. Khan à cette enquête a été :
« Rappelez-vous, nous sommes un centre de santé publique, nous n'allons donc pas recommander d'armes. Nous laisserons cela aux forces de l'ordre. »
En février 2013, le gouvernement du Québec a suivi l'exemple du CDC en utilisant les zombies comme exemple hypothétique d'une catastrophe de type pandémie qui nécessiterait une préparation aux situations d'urgence. Quelques jours plus tard, un échange ironique s'ensuit à la Chambre des communes du Canada entre le député Pat Martin et le ministre des Affaires étrangères John Baird, faisant référence aux plans de préparation aux zombies au Québec et aux États-Unis. L'échange a attiré l'attention des médias internationaux.


- M. Pat Martin (Winnipeg-Centre, NPD) :
« Monsieur le Président, je prends la parole aujourd'hui pour saluer le centre pour le contrôle des maladies d'Atlanta et la province de Québec, qui ont mis en place des mesures d'urgence pour faire face à une éventuelle invasion de zombies. Inutile de vous dire, monsieur le Président, que les zombies ne tiennent pas compte des frontières et qu'en l'absence de contrôles, une invasion de zombies aux États-Unis pourrait aisément se répandre à l'échelle du continent. Au nom de tous les Canadiens préoccupés par cette possibilité, je pose la question suivante au ministre des Affaires étrangères : travaille-t-il avec ses homologues américains à l'élaboration d'une stratégie antizombie internationale, afin d'éviter qu'une invasion de zombies se transforme en apocalypse "zombiesque"? »
- L'hon. John Baird (ministre des Affaires étrangères, PCC) :
« Monsieur le Président, je tiens à rassurer le député ainsi que tous les Canadiens. Je m'engage — à la vie à la mort — à ce qu'une telle situation ne se produise pas. C'est catégoriquement que je déclare au député et, par son entremise, à tous les Canadiens, que sous la direction de l'actuel premier ministre, le Canada ne servira jamais au grand jamais d'asile aux zombies. »
Le contre-amiral Khan concluait son article de cette manière :
« Si des zombies commençaient à errer dans les rues, le CDC mènerait une enquête comme n'importe quelle autre épidémie. Le CDC fournirait une assistance technique aux villes, aux États ou aux partenaires internationaux confrontés à une infestation de zombies. Cette assistance peut inclure des consultations, des tests et des analyses de laboratoire, la gestion et les soins des patients, le suivi des contacts et le contrôle des infections (y compris l'isolement et la quarantaine). Il est probable qu'une enquête sur ce scénario viserait à atteindre plusieurs objectifs : déterminer la cause de la maladie, la source de l'infection/du virus/de la toxine, savoir comment elle se transmet et avec quelle facilité elle se propage, comment briser le cycle de transmission et ainsi prévenir d'autres cas, et la meilleure façon de traiter les patients. Non seulement les scientifiques travailleraient pour identifier la cause et le remède de l'épidémie de zombies, mais le CDC et d'autres agences fédérales enverraient des équipes médicales et des premiers intervenants pour aider les personnes dans les zones touchées (je proposerai les jeunes détectives de maladies sans nom pour le travail sur le terrain). »

Le rapport de l'armée américaine pour contrer la domination des zombies

Le contre-amiral Ali S. Khan
© Inconnu
Le contre-amiral Ali S. Khan
Bien sûr, les Centres pour le contrôle et la prévention des maladies (CDC) prétendent que le document rédigé par le contre-amiral Ali S. Khan, « Preparedness 101: Zombie Apocalypse », est une campagne ironique conçue pour illustrer de véritables conseils de préparation aux catastrophes et aux situations d'urgence.
« Nous continuons d'atteindre et d'impliquer un large éventail de publics sur la préparation à tous les risques via la "préparation aux zombies". »
Or, — étrangement —, à peine deux semaines avant la publication de ce dossier du CDC, les officiers militaires subalternes, liés au système de planification et d'exécution opérationnelles conjointes du ministère de la Défense (JOPES), avaient rédigé un rapport d'urgence très réel pour contrer la domination des zombies : « CONPLAN 8888-11 "COUNTER-ZOMBIE DOMINANCE" ». Ce rapport peut être téléchargé directement sur le site Web du United States Strategic Command (STRATCOM).

Les créateurs du document ont délibérément choisi des zombies pour perturber leur propre pensée. La conception du plan a produit une valeur stratégique importante. Il est utilisé pour aider les créateurs et les formateurs de plans de défense à explorer les menaces inattendues et imprévues et à apprendre à développer stratégiquement des défenses contre toute variable ou menace possible.

Selon l'avis de non-responsabilité dans CONPLAN 8888-11, les créateurs du document écrivent :
« Ce plan n'a pas été conçu comme une blague. Au cours des étés 2009 et 2010, alors qu'ils formaient des stagiaires d'un escadron d'entraînement local sur le JOPP, des membres d'une composante de l'USSRATCOM ont découvert (par accident) que l'hyperbole impliquée dans la rédaction d'un « plan de survie des zombies » fournissait en fait un outil de formation très utile et efficace. »
Ils poursuivent plus loin :
« Notre intention était de placer cet outil de formation « à l'état sauvage » afin que d'autres personnes intéressées à trouver des moyens nouveaux et innovants de former des planificateurs puissent disposer d'un outil alternatif, certes non conventionnel, pouvant être modifié et mis à jour au fil du temps. »
Le document déclassifié en 2011, CONOP 8888, est un plan de survie zombie, un guide pratique pour les planificateurs militaires essayant d'isoler la menace d'un menu de morts-vivants — des zombies poulets aux zombies végétariens et même des « zombies magiques maléfiques » — et les détruire. On peut lire dans le résumé du plan de CONOP 8888 :
« Ce plan répond aux directives de planification d'urgence fictives du commandement stratégique américain d'élaborer un [plan] complet pour entreprendre des opérations militaires afin de préserver les humains « non-zombies » des menaces posées par une horde de zombies. Parce que les zombies représentent une menace pour toute vie humaine non-zombie, [le commandement stratégique] sera prêt à préserver le caractère sacré de la vie humaine et à mener des opérations à l'appui de toute population humaine, y compris les adversaires traditionnels. »
CONPLAN 8888-11, autrement connu sous le nom de « Counter-Zombie Dominance » et daté du 30 avril 2011, ne fait pas rire. Comme le notent ses auteurs dans la "section de non-responsabilité" du document, « ce plan n'a pas été conçu comme une blague ». Les planificateurs militaires affectés au commandement stratégique américain à Omaha, Nebraska en 2009 et 2010 ont cherché un moyen créatif de concevoir un document de planification pour protéger les citoyens en cas d'attaque de quelque nature que ce soit. Les officiers ont utilisé des zombies comme muse.

Le capitaine de la Marine Pamela Kunze, porte-parole du Commandement stratégique, a reconnu que le document existe sur un « site Internet sécurisé », mais a pris soin d'expliquer que le guide de survie des zombies n'est qu'un effort créatif à des fins de formation. Elle écrit dans e-mail :
« Le document est identifié comme un outil de formation utilisé dans un exercice de formation interne où les étudiants apprennent les concepts de base des plans militaires et de l'élaboration d'ordres à travers un scénario de formation fictif. Ce document n'est pas un plan de commandement stratégique américain. »
Le CONPLAN 8888-11 — Réalité ou fiction ?

Perplexe, le journaliste américain Andrew Paul s'interroge dans le magazine Input :
« Mais, et excusez-moi d'être déprimant ici, certaines implications de CONPLAN 8888 sont à peu près aussi terrifiantes et conformes à ses réponses cinématiques préexistantes du gouvernement. »
- LA LOI MARTIALE, MAIS JUSTE POUR LES PLAISANTINS — Pour commencer, appelons un chat un chat ici : CONPLAN 8888 est essentiellement un aperçu des avantages, des inconvénients et des stratégies impliqués dans la mise en œuvre de la loi martiale à travers le pays en cas de catastrophe environnementale non atténuée. « Un sourire ou un bref rire » a peut-être été possible à un moment donné de notre vie pré-pandémique, mais dans l'état actuel des choses, tout ce que nous voyons vraiment en ce moment est le sourire narquois collectif sur le visage d'un groupe de militaires armés tandis qu'ils lancent encore plus de gaz lacrymogène dans les foules de manifestants de Minneapolis dans le but de rétablir « la loi et l'ordre ». Il est beaucoup plus facile de déployer une force brutale pendant les troubles citoyens lorsque vous pouvez penser à la sous-catégorie « Evil Magic Zombies » de CONPLAN 8888 et rapidement aux autres personnes devant vous.

- ATOMISEZ D'ABORD, POSEZ DES QUESTIONS PLUS TARD — De plus, USSTRATCOM semble vraiment désireux d'appuyer sur ce bouton brillant et rouge « Lancement nucléaire » :
« Bien que le CDRUSSTRATCOM n'ait pas de zone de responsabilité géographique (AOR) et n'ait pas de rôle de combat spécifié contre les zombies, il est le seul CCDR [Commandant de combat] à contrôler les armes nucléaires, qui sont probablement les armes les plus efficaces contre les hordes de morts-vivants. »
Le journaliste conclut :
« Nous ne disons pas que le gouvernement n'a pas besoin de meilleurs plans d'urgence pour les pires scénarios du monde. Mais essayer de mémoriser des atrocités n'est vraiment pas la meilleure façon de procéder. Hé, au moins, nous savons que ces drones mystérieux qui volent dans le Colorado ne sont pas un groupe d'officiers subalternes qui chahutent... ou nous ? »
La spécialiste principale de la communication sur la santé au CDC, Maggie Silver, écrivait le 7 février 2012 :
« Si vous avez suivi notre blog, vous avez probablement compris que nous sommes de grands fans de zombies. Bien que nous sachions que les zombies sont fictifs, ils se rattachent si bien à un autre sujet dans lequel nous sommes profondément investis, la préparation aux situations d'urgence, que cela semble être un match parfait pour nous ! »
Quant à lui — pessimiste ou réaliste —, l'entrepreneur canado-dominicain, Jeff Berwick, écrit sur le site internet The Dollar Vigilante :
« En fin de compte, vous n'aurez peut-être qu'environ six mois pour vous positionner là où vous voulez être pour survivre à l'apocalypse des zombies. Un ami a écrit : Il nous reste peut-être 5 ou 6 mois de liberté relative, mais une fois que la saison de la grippe débutera, l'hiver sombre sera à nos portes et au revoir à toute ressemblance avec une vie normale et libre. Ils utiliseront la peur, l'ignorance et l'hypnotisme de la télévision et d'autres gadgets infâmes pour essentiellement contrôler et détruire les normés et les retourner contre les non-normés. Ce Dark Winter à venir sera 1984 sous stéroïdes. Les scénarios probables comprendront des vaccins obligatoires ou des camps pour les non vaccinés, le suivi et la traçabilité, et un esclavage plus ou moins total, le tout dans le but de nous protéger tous et de sauver des vies ! »
Références :



Commentaire : On pourrait être tenté de rire du contenu de cet article, mais il est difficile d'imaginer que ces institutions gouvernementales étatsuniennes perdent leur temps à des foutaises. Alors qu'en est-il vraiment ? La bonne question à se poser est peut-être la suivante : Est-il possible de remplacer ce concept des zombies contre les non-zombies par celui des vaccinés contre les non-vaccinés ? Du reste, l'auteur l'évoque très vite. Que dire d'un vaccin anti-zombie versus un vaccin anti-Covid ? Mis ensemble, les extraits de l'article ci-dessous pourront peut-être permettre à chacun de se faire sa propre opinion.
[...] une séquence au CDC où des professionnels de la santé travaillent sur un vaccin contre les zombies. Il existe certains parallèles avec nos dépistages actuels de pandémies et de virus et la distribution de vaccins.

[...] Un zombie (ou zombi) est une personne ayant perdu toute forme de conscience et d'humanité, au comportement violent envers les êtres humains et dont le mal est terriblement contagieux. [...]

[...] Si des zombies commençaient à errer dans les rues, le CDC mènerait une enquête comme n'importe quelle autre épidémie. Cette assistance peut inclure des consultations, des tests et des analyses de laboratoire, la gestion et les soins des patients, le suivi des contacts et le contrôle des infections (y compris l'isolement et la quarantaine) [...]

[...] un « plan de survie des zombies » fournissait en fait un outil de formation très utile et efficace. [...]
À propos de Dark Winter, voir aussi :


Source de l'article publié le 4 juin 2021 : Guy Boulianne