Lors de la réception du président ukrainien, Volodymyr Zelensky, au Parlement fédéral canadien, le président de l'assemblée, Anthony Rota, a présenté un vétéran siégeant dans les bancs du public.
hjkl
« Je suis très fier de dire qu'il est originaire de North Bay et de ma circonscription de Nipissing-Timiskaming. C'est un héros ukrainien, un héros canadien, et nous le remercions pour tout son service ». Il a précisé qu'il avait combattu pour la première division ukrainienne. Le président Zelensky a alors brandi le poing, sourire aux lèvres.

Ce vétéran est Yaroslav Hunk (98 ans). Il a combattu pour la première division ukrainienne, plus connue sous le nom de division SS Galicia. Il a participé à quantité de massacres de civils, ukrainiens, juifs, polonais et slovaques.

À la suite de cette cérémonie, plusieurs organisations juives, dont le Centre des Amis de Simon Wiesenthal, ont émis de véhémentes protestations.

fghj

Mémorial de la division SS Galicia, élevé à Edmonton (Canada) par Halyna Chomiak, mère de l’actuelle vice-Première ministre canadienne, Chrystia Freeland.
Un monument, qui honore à Edmonton les héros de la division SS Galicia, a été vandalisé.

hjkl

Le Premier ministre canadien William Mackenzie King lors de sa visite officielle chez son ami le chancelier Adolf Hitler.
Le Premier ministre canadien, William Lyon Mackenzie King, ami personnel d'Adolf Hitler, hébergea de nombreux criminels de guerre à la fin de la Seconde Guerre mondiale, dont Dmitry Dontsov, le fondateur du nationalisme intégral ukrainien. Dontsov, qui n'a pas été jugé à Nuremberg, était l'un des principaux organisateurs de la solution finale des questions tsiganes et juives en tant qu'administrateur de l'Institut Reinhard Heydrich. Son bras « exécutif », Stepan Bandera, est venu le visiter en toute légalité au Canada. Puis, le Premier ministre nazi Iaroslav Stetsko a été reçu triomphalement à Winnipeg.

ghjk

Dilplôme de citoyen d’honneur de la ville de Winnipeg décerné, le 22 octobre 1966, au Premier ministre nazi ukrainien, Iaroslav Stetsko.
L'actuelle vice-Premier ministre, Chrystia Freeland, petite-fille de Michael Chomiak, éditeur du principal journal nazi d'Europe centrale, a travaillé pour un groupe de criminel de guerre à réécrire l'histoire de l'Ukraine (Encyclopedia of Ukraine) en faisant accroire que les nationalistes intégraux ukrainiens n'ont jamais collaboré avec les nazis.

hjkl

Chrystia Freeland, actuelle vice-Premier ministre canadienne, et Volodymyr Zelensky.
Voir la vidéo où tous les parlementaires ont applaudi le nazisme.