Bienvenue à Sott.net
dim., 28 nov. 2021
Le Monde pour les Gens qui Pensent

Feu dans le Ciel
Carte

Phoenix

Éruption solaire record et alerte aux aurores polaires

Image

L'éruption du 15 février vue par SDO. Crédit : SDO/Nasa.
Le 15 février 2011, vers 1h50 (TU), a été observée la plus violente éruption solaire depuis décembre 2006.

Classées dans la catégorie X, celle des événements solaires les plus énergétiques qui soient, ce type d'éruptions est susceptible de provoquer des ruptures de liaisons radio et des averses de radiations dangereuses pour certains satellites. Leur fréquence est très rare.

L'éruption du 15 février (voir vidéo en bas de page) est d'une intensité de 2,2, mesurée sur une échelle de X1 à X9. Elle s'est produite dans l'hémisphère Sud du Soleil, à partir de la région active 1158.

Un record pour le cycle solaire actuel

C'est la plus grande éruption depuis le début du cycle solaire actuel (le cycle 24), commencé le 8 janvier 2008. Elle semble indiquer que l'activité de notre étoile, plutôt calme jusqu'à présent, est enfin repartie : « C'est comme s'il y avait eu l'explosion d'une bombe atomique, alors que nous n'observions que des pétards. Nous avons beaucoup attendu ce redémarrage », commente Guillaume Aulanier, de l'observatoire de Paris (LESIA).

Saturn

Le nuage de plasma va causer une tempête magnétique sur Terre


Les systèmes d'alarme automatiques de l'Observatoire royal de Belgique (ORB) se sont déclenchés à la suite de l'apparition d'une énorme flamme solaire à la surface du Soleil. L'ORB avertit que le nuage magnétique pourrait perturber nos télécoms, jeudi matin.

Une éruption solaire est survenue aux premières heures de mardi. La précédente flamme solaire de cette importance avait été observée en décembre 2006. D'après le site web spécialisé SpaceWeather.com, il s'agit de la première éruption du nouveau cycle solaire (qui dure 11 ans), le 24e du nom. Le pic a été enregistré à 02h56, heure belge. L'ORB avertit, sur base de données récoltées notamment par le satellite belge Proba-2, qu'un nuage de plasma se dirige vers la Terre avec une vitesse supposée de 1.000 km/s. Lorsqu'il rencontrera le champ magnétique terrestre, jeudi matin, cela provoquera une tempête magnétique qui peut perturber les communications radio ou satellite (et donc le système GPS qui s'appuie sur un réseau de satellite).

Saturn

Tyché, une nouvelle planète géante dans notre Système Solaire ?

John Matese et Daniel Whitmire, deux astrophysiciens de l'Université de Louisiane à Lafayette (Etats-Unis), ont fait part de leurs travaux à propos de la possible découverte d'une nouvelle planète au sein du Système Solaire.
Planète
© Inconnu
Surnommée provisoirement Tyché (nom de la déesse grecque symbolisant la fortune, la prospérité et la destinée, soeur de Némésis), elle aurait une masse quatre fois supérieure à celle de Jupiter et se situerait à 15.000 UA (1 Unité Astronomique = distance Terre-Soleil) - 2.250 milliards km (dans le Nuage de Oort) - soit à une distance 375 fois plus grande que celle de Pluton (raison de sa découverte tardive). Elle aurait une température de surface de -73 °C. Selon Daniel Whitmire, elle serait composée essentiellement d'hydrogène et d'hélium (comme Jupiter).

Ces travaux se basent sur les données récoltées par le télescope WISE (Wide-Field Infrared Survey Explorer - NASA) dont le rôle est de cartographier l'intégralité de la carte du ciel via un champ de vision très large en infrarouge. Voici un document pdf résumant les travaux des deux astrophysiciens.

Meteor

Premières images de la comète Tempel 1

Image
© Nasa/JPL
La toute première image de Tempel 1 prise par Stardust le 15 février 2011
La première image rapprochée de la comète Tempel 1 prise par la sonde Stardust a été reçue au Jet Propulsion Laboratory (JPL), en Californie. Une heure vingt après le survol de Tempel 1, l'engin a effectué une manœuvre pour pointer son antenne vers la Terre et commencer à transmettre ses clichés.

Meteor

Boule de feu au-dessus de l'Allemagne


Meteor

Plusieurs astéroïdes frôlent la Terre

Image
© Inconnu

Au cas où vous ne le savez pas encore, 2011 CA7, un astéroïde de 4 mètres de diamètre environ, passera près de la Terre aujourd'hui à 17:30 GMT.

Meteor

Un astéroïde frôlera la Terre mercredi

2011 CA7, un astéroïde de 2,3 à 5,1 mètres de diamètre, passera près de la Terre mercredi à 17:30 GMT, annonce l'agence spatiale américaine (NASA).

L'astéroïde, qui ne sera pas visible à l'œil nu, passera à 93.600 km de la planète bleue à une vitesse d'environ 9,6 km par seconde.

Vendredi, un autre astéroïde, 2011 CQ1 d'environ 1 mètre de diamètre, est passé à proximité de la Terre.

Selon les astronomes, des astéroïdes d'un mètre de diamètre entrent dans l'atmosphère terrestre plusieurs fois par année et s'y consument totalement.

Meteor

Clermont-Ferrand - Un objet en feu ce matin au-dessus des volcans d'Auvergne ?

Dans un courriel adressé à la rédaction clermontoise de La Montagne, un habitant de Saint-Genès-Champanelle indique avoir assisté à un curieux phénomène ce matin :

Meteor

Un astéroïde passe à 5000 km de la Terre

Un petit astéroïde est passé à 5471 km de la Terre, le vendredi 4 février 2011, à 20h40 heure française. Découvert quelques heures avant son passage rapproché, 2011 CQ 1 n'était pas menaçant. Avec ses 1,3 m de large, il se serait à coup sûr désintégré dans l'atmosphère si sa trajectoire l'avait amené à plonger sur notre planète

Meteor

Les météorites frappant la Terre sans se scinder avant, plus nombreuses que prévu

Image
Il y a environ 5.000 ans, une petite météorite de fer s'est écrasée dans le sud-ouest de l'Egypte, créant un cratère de 45 mètres de diamètre dans la roche et le sable. Selon une nouvelle étude, des petites météorites comme celle-ci pourraient rester intacte lorsqu'elles plongent à travers l'atmosphère de la Terre. Et ce, beaucoup plus souvent qu'on ne le pensait. Cela signifie que ces objets seraient plus dangereux pour notre planète que prévu.

Alors que les petits cratères d'impact sont nombreux sur la Lune ou autres corps appartenant à notre système solaire, ils sont rares lorsque l'on observe la surface de la Terre. Seuls 15 des 176 cratères connus de notre planète mesurent moins de 300 mètres de diamètre. Mais cette particularité ne vient pas d'un manque d'objets se déplaçant à toute allure dans notre voisinage.

Beaucoup d'objets de petite taille se brisent lorsqu'ils chutent à travers l'atmosphère de la Terre : soit ils se désintègrent complètement, soit ils se scindent et créent des cratères multiples. De plus, ces cratères sont très rapidement masqués par l'érosion.