Image


Dents de jeune néandertal
En quelques jours, une deuxième étude sur le développement différent entre Homo sapiens et Homo néandertalensis ! Après l'évolution différente du cerveau de Néandertal c'est maintenant l'étude de la croissance des dents qui semble montrer que Sapiens se développait plus lentement et parvenait à maturité plus tardivement que Néandertal.

L'étude des dents

Cette nouvelle étude, financée par le Max Planck Institut et l'Université d'Harvard a été publié dans les PNAS. Elle porte sur 11 dents de néandertaliens et d'Homo sapiens récents. Les travaux ont été repris avec de nouvelles méthodes d'études plus sophistiquées. En effet les dents fossilisées, découvertes dans les années 30 en Belgique avaient déjà fait l'objet d'études. Les premières recherches avaient permis d'estimer l'age du décès de l'enfant néandertalien à 4 ou 5 ans.

La nouvelle technologie revient à utiliser un microscope hyper puissant donnant des images virtuelles de l'objet analysé (pour les spécialistes : tomographies micro-informatisées par Synchrotron (ESRF)).

Les résultats de l'étude

L'étude a permis de mettre en évidence les stries de croissance que nos dents fabriquent chaque jour (de la même façon que l'on détermine l'age d'un arbre en dénombrant les cernes de croissance du tronc). «Les dents sont des enregistreurs de temps remarquable, capturant chaque jour de la croissance un peu comme les cernes des arbres révèlent des progrès annuels», explique Tanya M. Smith, Professeur de biologie de l'évolution humaine à l'Université Harvard.

Elle rajoute "Encore plus impressionnant est le fait que nos premières molaires contiennent un minuscule certificat de naissance, et trouver cette première ligne de naissance permet aux scientifiques de calculer exactement à quel âge un enfant est mort. "
Ainsi, les dents du jeune néandertalien indiquent qu'il est décédé à l'age de trois ans soit presque deux ans de moins que les études précédentes le laissaient penser.

Le développement des néandertaliens était donc beaucoup plus rapide que celui de Sapiens, à l'image des primates actuels comme le chimpanzé.
Les néandertaliens atteignaient donc l'age adulte plus rapidement que l'homme moderne.

Un développement moins rapide pour sapiens

Une croissance plus longue peut être un désavantage car cela oblige les parents à investir beaucoup plus de temps dans l'éducation et la protection d'un enfant. Mais c'est cela peut être également un avantage évolutif car cela permet un développement plus lent et une vie plus longue, multipliant par là même les possibilités de procréation.

Les scientifiques avancent l'hypothèse que cet avantage évolutif pourrait expliquer en partie la suprématie d'Homo sapiens et la disparition de Néandertal.

Par ailleurs ce phénomène de croissance doit être relativement récent (à l'échelle de notre lignée...). Les scientifiques ont en effet montrés que la croissance des néandertaliens était déjà beaucoup plus rapide que celle des premiers sapiens qui ont quitté l'Afrique il y a 100 000 ans.

Image
© (Credit: Photos by Graham Chedd (PBS); Paul Tafforeau (ESRF); and Tanya Smith (Harvard University and MPI-EVA))
Un air de déjà-vu ?

Une précédente étude publiée en 2005 dans la revue Nature montrait déjà que la croissance de Néandertal était plus rapide de 15% que celle de Sapiens. Cette étude se basait également sur les stries de croissance des dents de néandertaliens. La méthode a évolué mais les résultats sont semblables...

Pour Tanya M. Smith "Ces nouvelles méthodes présentent une occasion unique d'évaluer les origines d'une modification fondamentale de la stratégie humaine... du primitif " vivre vite et mourir jeune " à l'actuel « vivre lentement et vieillir ". Stratégie qui a contribué à faire de l'homme l'un des organismes les plus réussi sur la planète".
Ce qui n'engage que cette scientifique !

Source: PNAS