Une force mystérieuse ralentit la course de la lointaine sonde Pioneer 10 qui était muette depuis 2003
Le phénomène est connu depuis les années 1980 mais toutes les hypothèses soulevées ont maintenant été épuisées.


"Nous avons examiné tous les mécanismes et toutes les théories connus et rien ne marche", a déclaré un membre de la société aérospatiale californienne, le Dr Philip Laing, au journal britannique Telegraph.
Image
© JOHN G. MABANGLO/AFP PHOTO
Vue d'artiste de Pioneer 10 à l'approche de Jupiter
Selon lui, "si l'effet est réel, cela aura un impact important sur la cosmologie". Le phénomène reste inexplicable et pourrait révéler une force physique inconnue.

Pionner 10 a été lancée en 1972 et a été le premier engin à prendre des clichés gros plan de Jupiter en 1973.

Les scientifiques avaient au départ mis en cause les gaz des fusées de la sonde ou la chaleur qui s'échappe de son système électrique. Mais ces deux pistes ont maintenant été écartées. L'équipe affirme qu'aucune théorie n'est en mesure d'expliquer pourquoi les forces restent constantes.

D'autres forces physiques comme la gravité, l'attraction des autres planètes et les radiations solaires ont aussi été mises hors de cause.

Les scientifiques qui suivent la sonde affirment qu'elle se déplace à 44 000km/h. Sa vitesse se réduisant de 9,66 km/h par siècle. Une variation minime mais assez significative pour attirer l'attention des scientifiques, comme le Dr Duncan Steel de l'Université de Salford. Selon lui, l'anomalie constatée soulève la question de la limite de nos connaissances sur les lois de la gravité.

Pioneer 10 a été pendant longtemps l'objet fait par la main de l'homme le plus éloigné de la Terre, et avait dépassé Pluton en 1983. La sonde a aussi été rendue célèbre par sa plaque en or gravée destinée à communiquer avec des formes de vie extraterrestres. Sur cette plaque sont représentés un homme, une femme, notre système solaire, et un atome d'hydrogène.