Image
© AFP
Manifestion à Tunis le 27/12/2010
Il semble que la Révolution en Tunisie, qui a surpris par sa soudaineté et son ampleur les élites mondiales et qui a conduit le Président Ben Ali à fuir en toute urgence avec sa famille en Arabie Saoudite (lui qui était officiellement sensé protéger le pays des Islamistes !!), ouvre la porte à une période très risquée :

Les forces néo-mondialistes n'ont rien vu venir et n'ont pas eu le temps d'adouber un nouveau candidat et du coup le pays navigue à vue : Les élites en Israël s'inquiètent publiquement du départ précipité de Ben Ali, celles de Lybie regrettent le Président tunisien en exil et le considèrent toujours comme le Président légal, la France ne sait plus sur quel pied danser, Obama est déjà très occupé avec ses différents états qui se rapprochent de la guerre civile, etc... etc..

Cette Révolution de la faim et de la Liberté, tout-à-fait exemplaire et légitime, arrive à un moment très difficile sur la scène internationale, et les Tunisiennes et les Tunisiens doivent compter avant tout sur eux-mêmes pour organiser leur sécurité et mettre un terme aux violences.

Le risque de chaos est évident, et il ne faudra pas compter sur les élites pro-NWO pour l'empêcher : bien au contraire, de nombreux témoignages en Tunisie font état de milices à la solde de l'ex Président Ben Ali et de ses sbires qui sèmeraient la terreur dans les rues, tirant au hasard sur les passants.

Les émeutes auraient entrainé plus d'une centaine de morts un peu partout dans le pays, près de 150 morts selon certaines sources peu vérifiables à l'heure actuelle, avec de nombreux morts et évadés dans les prisons.

Il faut espérer que les populations locales sauront se regrouper par quartiers pour rétablir la sécurité et l'ordre républicain, qu'elles taperont aux bonnes portes parmi les forces armées du pays pour leur venir en aide le cas échéant, et qu'elles parviendront à éviter les nombreux pièges qui ne manqueront pas de leur être tendus.

Une grande et belle page peut s'écrire avec cette Révolution en Tunisie, mais ce soulèvement peut aussi apporter le chaos, ce chaos si chère aux élites néo-mondialistes pour assoir définitivement leur programme et leur domination mondiale !