Cette information a été publiée il y a deux jours sur le site du journal britannique Telegraph, dans la rubrique Infos en continu. Elle concerne l'opération anti-terroriste actuellement en cours en France et en Belgique. Comme le soulignent les journalistes du Telegraph, cette info est tirée de reportages diffusés sur les chaînes de télévision M6 et France 3.

Depuis, elle a disparu de la page Web du Telegraph où elle avait été originellement publiée - la page a été « mise à jour ».
Deux reportages français affirment que « Pas moins de dix passagers de plusieurs véhicules portant des plaques d'immatriculation belges » ont « nettoyé » l'appartement de la mère d'Hasna Ait Boulahcen plusieurs heures après qu'elle a été tuée lors des échanges de tirs avec la police à Saint-Denis.

M6 et France 3 rapportent que mercredi soir, les suspects se sont rendu à l'appartement d'Aulnay-sous-Bois, dans le nord-est de la capitale, dans trois voitures portant des plaques d'immatriculation belges, afin de mener une opération de « nettoyage », pour reprendre les mots de « plusieurs témoins ».
Environ une heure après cette opération de nettoyage, la police française est arrivée - un peu tard, manifestement.

Image

Capture écran prouvant que l'article sur « l'opération de nettoyage » a bien été publié sur le site du Telegraph (avant d'être retiré)
Considérant l'information selon laquelle, après un assaut de 7 heures à Saint-Denis mercredi dernier, seul un pistolet de 9mm a été retrouvé dans l'appartement - malgré le fait que, pendant plusieurs heures, la police a essuyé des tirs nourris de la part de « véritables professionnels », comme l'a affirmé Jean-Michel Fauvergue, le patron du RAID qui a mené l'assaut, il devient de plus en plus évident que bien plus que les 9 terroristes présumés sont impliqués dans les attentats de Paris et la fusillade de Saint-Denis. À ce stade, ce fait n'a pas pu échapper aux autorités françaises.