Nous savons déjà, mais apparemment certains journalistes l'ignorent. Les médias occidentaux se basent-ils toujours sur des sources crédibles dans leur reportages sur la Syrie ? La réponse de cette journaliste canadienne a laissé sans voix son interlocuteur. Christopher Rothenberg, du journal norvégien Aftenposten pose 2 questions à Eva Bartlelt et commence par dire ceci : « En tant que journaliste je ne suis pas sûr de pouvoir apprécier d'autres considérations, que les considérations empiriques du terrain. »

evaaaaaa
© Google
Eva Bartlett
Sauf que nous mon Chris, on n'est pas sûrs de pouvoir apprécier vos prétendues considérations empiriques du terrain, à cause de vos nombreux bidonnages les plus innovants de l'année 2016.