Commentaire : Le tabac est une plante intéressante : elle est d'un usage récréatif, prophylactique, médicinal. Les images sanguinolentes que la propagande nous inflige sur les paquets devenus « neutres » des cigarettes industrielles vendues dans le commerce n'y changeront rien : de solides données scientifiques, non interprétées, non trafiquées, nous prouvent que l'usage du tabac est bénéfique pour la santé. Nous pouvons passer des preuves scientifiques aux preuves empiriques : nombre de peuplades à travers le monde utilisent la plante depuis des centaines ou des milliers d'années sans problèmes particuliers, bien au contraire. Pourquoi donc ne pas cultiver son propre tabac puisque nous en avons le droit ? Nous pourrons alors bénéficier des propriétés curatives d'une plante saine, exempte d'additifs toxiques, de pesticides et de contamination OGM... Un bout de jardin, une culture en rotation (le tabac est une solanacée exigeante) et le tour est joué.

Pour le plaisir :
« Alors comme ça, ils veulent nous coller des images horribles sur les paquets de cigarettes ?? Pourquoi pas des photos d'enfants qui meurent de faim sur les emballages McDonald ? Pourquoi pas des photos d'animaux torturés sur les produits cosmétiques ? Pourquoi pas des photos de victimes de conducteurs ivres sur les bouteilles de bière et de vin ? Pourquoi pas des photos de politiciens voleurs et malhonnêtes, qui font joujou avec notre argent, sur les déclarations d'impôt ? »

- Laura Knight-Jadczyk

© Inconnu
Depuis le 1er janvier, les buralistes français ne vendent uniquement que des cigarettes sous paquets neutres, sans logo ni couleur spécifique et ceux qui auraient encore en stock des paquets non neutres n'ont plus le droit de les vendre aux consommateurs, selon un décret qui avait été publié le 22 mars au Journal officiel. Les paquets de cigarettes en forme de rouge à lèvres sont aussi concernés et ne pourront plus faire référence à la minceur et à l'élégance. Les paquets de cigarettes « slim », parfumés au menthol ou à un fruit, sont aussi devenus neutres et seront même interdits à la vente à partir de 2020. Un arrêté du ministre de la Santé Marisol Touraine a aussi spécifié que tous les paquets neutres « sont de couleur ou nuance Pantone 448C, finition mate », c'est-à-dire vert foncé. On n'a pas encore interdit les étui-cigarettes mais rappelons aussi que l'essentiel du prix des cigarettes est constitué de taxes (plus de 80%), les fabricants touchant moins de 10% du prix des paquets, actuellement vendus entre 6,50 et 7 euros.

Dans tous les domaines de l'existence, nous ne pouvons que constater que nous avons été rendus dépendants de l'industrie, soumis à la consommation de produits de moins en moins éthiques et de plus en plus nocifs. Mais si l'on pousse l'analyse un peu plus loin, on pourrait dire aussi que nous nous sommes laissés mettre dans cet état de dépendance, par facilité et aussi par ignorance. Le tabac en est un bon exemple.
Cultiver et fumer son propre tabac est une démarche légale et qui permet aux fumeurs, dont je suis, de faire un pas de côté vis à vis de notre dépendance à l'industrie. Et, contrairement à ce que l'on pourrait penser, c'est une démarche facile, amusante et source de plaisir. Le tabac pousse bien sous toutes les latitudes et dans toute terre un peu fertile. Le tabac se sème, mais il se bouture aussi très efficacement. Enfin et surtout, préparer le tabac est une expérience étonnamment simple et ludique, comme un retour aux sources, comme un voyage intérieur à La Havane.
Loi sur le tabac : le pouvoir a monopolisé la vente, mais pas la culture

Ce qu'il faut savoir c'est que parmi les textes de loi qui concernent le tabac, voici le principal. Il résume bien la législation anti-tabac, qui restreint le commerce, donnant aujourd'hui un monopole commercial de fait aux majors américaines :
«Il est interdit à quiconque de faire profession de fabriquer pour autrui ou de fabriquer accidentellement, en vue d'un profit, des cigarettes avec du tabac sauf dans les conditions prévues par le décret mentionné au 2 de l'article 565 ou, lorsque cette fabrication est effectuée au domicile du consommateur dans la limite de ses besoins personnels, par lui-même, par les membres de sa famille ou par des gens à son service.'» (Loi nº 96-314 du 12 avril 1996 art. 81 II 1º, 2º Journal Officiel du 13 avril 1996).
Ainsi donc, rien n'interdit la culture du tabac à titre personnel, qui est même explicitement autorisée par la loi.

Dans le contexte de la société industrielle développée, cette restriction a néanmoins suffi à faire disparaître la culture familiale du tabac. Il n'était pas nécessaire d'en interdire la culture. Il était plus simple d'acheter des cigarettes du commerce que de les faire soi-même. En 2017, la donne a donc changé. Le tabac commercial est devenu très cher. Le tabac commercial est devenu un violent poison ultra-traité, alors que le tabac non dénaturé était et demeure une plante médicinale. En 2017, de plus en plus de personnes ouvrent les yeux et souhaitent retrouver un peu d'autonomie.

Trouver du tabac et répandre la culture autonome du tabac en France et en Outre-mer : ne faire alors que des boutures de gourmands et de ne surtout pas prélever de plants, même jeunes pour préserver la ressource . Un gourmand, c'est quoi? Une plante verte a une tige principale, et des tiges secondaires, qui démarrent aux aisselles (jonctions des feuilles). Ces tiges secondaires sont les gourmands. J'invite tous nos amis qui auront eu la chance d'obtenir un ou plusieurs plants de tabac à transplanter des boutures de gourmands en dehors de chez eux, chez des amis ou de la famille voire encore mieux en bord de route. Partout où l'inspiration vous mènera et même sur votre balcon, là où le climat s'y prête. Aidons à diffuser cette ressource d'émancipation un peu partout en zone urbaine et dans nos districts. Apprenons à survivre à l'industrie.