Le bilan de l'attentat au camion piégé qui a frappé mercredi dernier la capitale afghane est passé à plus de 150 morts, selon le président afghan. Il s'agit de l'attentat le plus meurtrier perpétré dans la capitale depuis la chute du régime taliban fin 2001.

© REUTERS/ MOHAMMAD ISMAIL
Le lieu de l'attentat à Kaboul
Plus de 150 fils et filles d'Afghanistan innocents ont été tués et plus de 300 blessés ont été hospitalisés avec des brûlures ou des membres amputés », a déclaré M. Ghani, cité par l'AFP.

« Nous n'étions pas l'unique cible, toute la communauté diplomatique était dans le viseur de cette attaque », a ajouté le président.

Le précédent bilan faisait état d'environ 90 morts.

Un fort attentat s'est produit le 31 mai à Kaboul, quand un camion de vidange, bourré d'explosifs de « qualité militaire », selon le président Ghani, a explosé à l'entrée d'une zone de haute sécurité comprenant des ambassades étrangères et des édifices officiels, dont le palais présidentiel, sur une route très fréquentée à cette heure de la matinée.

L'attaque a été revendiquée par Daech.