La Corée du Nord a annoncé dimanche avoir mené un essai souterrain d'une bombe à hydrogène destinée à un missile à longue portée, relate la télévision nord-coréenne. Qualifiant l'essai de « réussite totale », Pyongyang a également affirmé que sa bombe H pouvait être montée sur un missile.
© REUTERS/ KCNA
Cet essai, le sixième mené par la Corée du Nord depuis 2006, a été ordonné par le dirigeant Kim Jong un peu après l'annonce officielle que Pyongyang était parvenu à développer une nouvelle arme nucléaire dotée d'une « grande capacité destructrice », précise la télévision.

Kim Jong un s'est rendu dimanche à l'Institut des armes nucléaires où il a « observé une bombe H destinée à être chargée dans le nouveau missile intercontinental », a rapporté l'agence de presse officielle nord-coréenne KCNA, citée par Reuters.

Le test a provoqué deux secousses de magnitude 6,3 et 4,6 respectivement. L'agence japonaise de météorologie (JMA) a par la suite affirmé que celles-ci étaient d'une puissance au moins dix fois supérieure à celle du dernier essai nucléaire nord-coréen mené l'an passé.