Des heurts ont éclatés entre la police et plusieurs manifestants lors de la manifestation parisienne contre la réforme du code du travail ce 12 septembre. Une dizaine d'individus, le visage masqué, ont chargé les forces de l'ordre en leur lançant des projectiles. Le journaliste de RT sur place rapporte qu'au moins un manifestant a été touché par un tir de flashball.
© AFP
Manifestant contre la loi de la réforme du code du travail

Un cocktail Molotov a été tiré en direction des forces de l'ordre.



Un canon à eau a été utilisé pour disperser les casseurs.


Les forces de l'ordre ont également eu recours au gaz lacrymogène ainsi qu'à leurs matraques pour mettre un terme aux débordements.



Des dégradations ont eu lieu sur le parcours : des vitrines ont notamment été brisées. Des banques ont été vandalisées, ainsi que des panneaux publicitaires, comme en témoigne plusieurs images diffusées sur les réseaux sociaux.



Au milieu des projectiles, entre manifestants et forces de l'ordre, l'agitation a néanmoins su céder momentanément le pas à la poésie et à la musique.


En dépit de ces débordements, la première journée de mobilisation contre la réforme du code du travail a été qualifiée de « réussie » par le secrétaire général de la Confédération générale du travail (CGT), Philippe Martinez. Plusieurs partis politiques, parmi lesquels la France insoumise, le Parti communiste français ou le Nouveau parti anticapitaliste (NPA) avaient également appelé à descendre dans la rue.