Un canular pas si anodin : Vovan et Lexus, duo de plaisantins russes célèbres dans leur pays, ont affirmé avoir piégé Nikki Haley, l'ambassadrice des États-Unis auprès des Nations unies. Une longue séquence téléphonique pour le moins embarrassante...
nikki
© Inconnu
NIkki Haley
Vovan et Lexus forment un duo de farceurs russes spécialisé dans les arnaques téléphoniques de haut vol. Cette fois - si tant est que l'authenticité de la vidéo soit avérée - ils auraient pris pour cible Nikki Haley, ambassadrice des États-Unis auprès de l'ONU.

Au cours d'une pénible discussion téléphonique de près de 22 minutes diffusée sur YouTube, que la malheureuse victime semble bien en peine d'expédier, l'un des deux plaisantins, qui se fait passer pour le tout nouveau chef du gouvernement polonais, Mateusz Morawiecki, réussit à arracher quelques pépites à celle qui est présentée comme Nikki Haley.

Ainsi, pour ne pas froisser son interlocuteur, dont elle espère le soutien dans l'arène de l'ONU, elle acquiesce à bien des choses... Du dossier israélien, au cas de l'ex-président géorgien Mikheïl Saakachvili, en passant par les sanctions contre la Russie, rien n'est épargné à l'interlocutrice. Et, celle-ci promet à celui qu'elle pense être le Premier ministre polonais de répondre à ses demandes et ses inquiétudes... parfois farfelues.

«Connaissez-vous Binomo ? "B.I.N.O.M.O"»

Arrive ainsi, au cours de l'entretien, un moment particulièrement gênant ( à partir de 11:25 dans la vidéo ci-dessous ) : le faux dirigeant polonais invente une région chinoise aux velléités autonomistes, qui aurait réclamé son indépendance. A ce moment, la supposée Nikki Haley, visiblement excédée par la pusillanimité extrême du Premier ministre au sujet de ce « dossier » sensible, bascule totalement et confirme que les États-Unis sont très préoccupés par cette situation. Elle connaît bien sûr le pays et est au fait du sujet...

Évidemment, cette région nommée Binomo et que le plaisantin épelle en toutes lettres au téléphone pour optimiser l'humiliation, n'existe absolument pas.

« Kevin Spacey a-t-il fait des avances... à Porochenko ? »

Qu'importe, la victime du canular fonce tête baissée et, pince-sans-rire, le faux dirigeant polonais la remercie de sa sollicitude. Puis, il embraie sans transition sur l'attitude de Vladimir Poutine à l'égard des nations européennes... avant d'aborder le sujet des agresseurs sexuels : Kevin Spacey a-t-il vraiment fait des avances à Petro Porochenko ? Peu probable, semble logiquement penser la supposée ambassadrice à l'ONU, qui commence à rire de la situation. Pour autant, celle-ci ne perd pas son sang froid ! Une grande séquence à réécouter ci-dessus ( en anglais ).

Vladimir Kouznetsov, alias Vovan, et Alexei Stolyarov, alias Lexus, n'en sont pas à leur coup d'essai. En 2015, les deux comiques avaient affirmé être parvenus à s'entretenir par téléphone avec Elton John, en se faisant passer... pour le président russe Vladimir Poutine et le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov. Elton John, apparemment convaincu d'avoir reçu l'appel du dirigeant russe, avait lui-même publié un post sur Instagram : « Merci au président Vladimir Poutine pour m'avoir contacté et parlé par téléphone aujourd'hui », pouvait-on lire sur la publication... avant que Dmitri Peskov ne démente cette affirmation, reprise par de nombreux médias.

Autre prise de poids : en début d'année 2017, les deux blagueurs avaient réussi à appeler Jens Stoltenberg, secrétaire général de l'OTAN, en se faisant passer pour le président ukrainien Petro Porochenko, selon des informations rapportées par le site Life.ru, citant des experts américains.