Treize avions turcs ont mené dimanche de nouvelles attaques contre les Kurdes dans la région syrienne d'Afrine. L'état-major interarmées turc a précisé le nombre de combattants tués depuis le début de son opération Rameau d'olivier.
afrine
© REUTERS/ Khalil Ashawi
Des forces turques au nord-est d'Afrine, en Syrie
L'opération militaire lancée par Ankara contre les Kurdes dans la région syrienne d'Afrine a déjà permis d'éliminer 557 terroristes dont 73 ont été tués ce dimanche dans le cadre de l'opération Rameau d'olivier, a annoncé l'état-major des Forces armées turques.

« L'armée de l'air turque a détruit 20 cibles - abris, postes de tir et dépôts d'armes des organisations PYD [Parti de l'union démocratique kurde], YPG [Unités de protection du peuple kurde, considérées comme terroristes par Ankara] et Daech - lors de ses attaques menées pendant l'opération Rameau d'olivier. Treize avions, qui ont participé à l'opération, sont rentrés à leurs bases. Nous avons éliminé 73 terroristes, soit 557 depuis le début de l'opération », a indiqué l'état-major dans un communiqué.

Le 20 janvier dernier, l'armée turque appuyée par les membres de l'Armée syrienne libre (ASL) a lancé l'opération Rameau d'olivier contre les formations armées kurdes dans la région syrienne d'Afrine.

Damas a condamné les actions turques à Afrine, en soulignant que la région était une partie intégrante de la Syrie. La Russie a pour sa part appelé toutes les parties à faire preuve de retenue et à respecter l'intégrité territoriale de la Syrie.

Le 27 janvier, le Président turc Recep Tayyip Erdogan a déclaré que son armée pourrait avancer jusqu'à la province d'Idlib, qui est actuellement contrôlée par l'opposition syrienne et les djihadistes de Hayat Tahrir al-Cham (ex-Front al-Nosra).