Oukaïmeden

Oukaïmeden, Maroc
De fortes chutes de neige et des conditions climatiques inhabituelles et extrêmement froides en janvier ont coupé des milliers de voies de transport dans les régions du Haut et du Moyen Atlas marocain, augmentant le risque de pénuries alimentaires et de conditions de vie dangereuses pour les communautés affectées.

La combinaison d'une neige abondante et de températures descendant jusqu'à -5 °C a causé des pénuries d'eau, des pannes de courant, un manque de chauffage et des dommages aux maisons. Alors que les réserves de produits comestibles diminuent, les agriculteurs ont signalé des pertes de bétail, provoquant une flambée des prix alimentaires.

Plus de 100 volontaires et membres du personnel du Croissant-Rouge marocain ont été déployés dans les provinces montagneuses centrales pour assurer le transport d'urgence et l'assistance médicale, ainsi que pour distribuer de la nourriture, des couvertures et des fournitures. L'aide du Croissant-Rouge marocain s'inscrit dans le cadre de la réponse du Gouvernement marocain en faveur des 700 000 personnes touchées par la vague de froid.


"C'est une région où les températures descendent rarement au-dessous de 18°C en hiver, ce qui rend ces gens très vulnérables au froid extrême. Ils n'ont que très peu de vêtements et de matériel de chauffage dans leurs maisons pour se protéger du froid, ce qui les expose à de graves risques de gel et de maladies", a déclaré Amelia Marzal, chef du groupe de pays pour le Moyen-Orient et l'Afrique du Nord à la Fédération internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge (FICR).

La Fédération internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge a débloqué près de 250 000 francs suisses provenant de son Fonds d'aide d'urgence en cas de catastrophe (DREF) pour aider les volontaires du Croissant-Rouge marocain à continuer de fournir une aide d'urgence et un soutien psychosocial à 17 500 personnes les plus touchées par la vague de froid au cours des trois prochains mois.