Un tremblement de terre s'est produit samedi soir (dans la nuit de samedi à ce dimanche, heure de Paris), dans le Nord-Ouest d'Haïti. Le bilan provisoire fait état de 12 personnes décédées et 188 blessés. Le président Jovenel Moïse a annoncé ce dimanche être sur place.
haiti
© ( GOOGLE MAPS )
Port-de-Paix, dans le nord-ouest d'Haïti.
L'épicentre de la secousse, d'une magnitude de 5,9, a été enregistré à 19 km au nord-ouest de la ville côtière de Port-de-Paix, annonce l'institut géologique américain, l'USGS. Cette carte réalisée par la chaîne américaine « the weather channel »montre la localisation du tremblement de terre.


Une cellule de crise, incluant plusieurs ministères, a été mise en place « afin de coordonner l'ensemble des réponses d'urgence à apporter », a fait savoir le Premier ministre, Jean-Henry Céant. De son côté, le président Jovenel Moïse a exhorté la population « à garder son calme », ajoutant que « le système de gestion de risques et les directions régionales de la Protection civile sont en alerte pour assister les habitants des zones touchées ».


« Des blessés sont accueillis et soignés dans les hôpitaux », a indiqué auparavant la Protection civile. « Des blessés, pour la plupart légers, ont été enregistrés à la suite de mouvements de panique », a-t-elle ajouté.

Région la plus pauvre du pays, le Nord-Ouest compte beaucoup de zones enclavées faute de routes en bon état. La secousse de plusieurs secondes a été ressentie jusque dans la capitale, Port-au-Prince, où les habitants restent traumatisés par le séisme qui a ravagé la ville et ses environs en 2010. Ce tremblement de terre avait tué plus de 200 000 personnes et fait environ 300 000 blessés. Un million et demi d'habitants s'étaient retrouvés sans toit. Le coût du séisme correspondait à 120% du produit intérieur brut (PIB) du pays.