Alpes, neige
© Sadak Souici/Le Pictorium/MAXPPP
Image d'illustration.
Le chiffre d'affaires du premier semestre de la Compagnie des Alpes a progressé de 3,2%, grâce entre autre, à un bon enneigement hivernal. Les stations de basse et moyenne montagne ont vu leur activité progresser davantage que dans les grandes stations d'altitude. Explication.

Selon AFP.

La Compagnie des Alpes affiche un chiffre d'affaires, beau comme un grand sourire !

Et pour cause, le groupe, soutenu par la Caisse des dépôts, annonce une hausse de 3,2 % de son chiffre d'affaires, au premier semestre de son activité, soient 498 millions d'euros.

Une bonne santé économique qui s'explique tout d'abord par un bon enneigement et un hiver correctement ensoleillé qui ont permi à toutes les stations de tirer leur épingle du jeu. Les stations de basse et moyenne altitude ont, par ailleurs, davantage progressé que les grandes stations d'altitude.

Autre explication de ce bon chiffre d'affaires, les vacances de Noël et de février qui ont vu un très bon taux de remplissage des stations de ski. Au cours du premier semestre, le chiffre d'affaire a progressé de 4,1%, porté par une hausse de 0,9% des "journées-skieur".

Cette bonne saison va compenser la légère baisse enregistrée dans le secteur des destinations de loisirs gérées par le groupe, comme le Futuroscope, Parc Astérix ou le Musée Grévin (-0,2%).

La Compagnie des Alpes, s'attend à une croissance de l'activité des domaines skiables de l'ordre de 2 à 3 % pour le reste de l'exercice.

Une bonne saison qui satisfait d'autant plus le groupe qu'il a souffert économiquement de graves dysfonctionnements ou d'incidents sur ses remontées mécaniques du Massif du Mont-Blanc l'été dernier (câble aiguille du Midi, incendie gare des Grands-Montets, poulies télécabine du Brévent).