fire
© Inconnu
Des incendies frappent les vastes forêts de Sibérie, en Russie. « Au matin du 29 juillet, 232 incendies ont été relevés dans les régions du district [ fédéral sibérien ], couvrant une superficie de 1,603 million d'hectares. La situation la plus difficile est observée dans les régions de Krasnoïarsk ( 94 incendies ) et d'Irkoutsk ( 137 incendies ) », ont ainsi fait savoir les autorités du district fédéral de Sibérie, citées par l'agence RIA.

Face à ces sinistres, l'état d'urgence a été déclaré dans quatre régions de la Fédération de Russie.


De la fumée générée par les incendies a atteint plusieurs villes de l'Oural, de la région de la Volga, et a également touché le Kazakhstan voisin.

La situation est aggravée par les conditions météorologiques - les prévisions météo ne prévoient pas de pluie.

Le centre de recherche « Planeta », dépendant de l'organisme public Roshydromet, a publié des images prises de l'espace des incendies en Sibérie, sur lesquelles on peut voir des dizaines de foyers d'incendie ainsi que des nuages de fumée s'étendant aux frontières sud du pays.

siber

Images spatiales des incendies de forêt en Sibérie. 29 juillet 2019
Ces vastes incendies ne constituent pas pour autant une menace pour les localités et les infrastructures en Sibérie, selon Alexander Tchouprian, vice-ministre des Situations d'urgence.

La présidente de la 73e session de l'Assemblée générale des Nations Unies, Maria Fernanda Espinosa Garces, a déclaré le 30 juillet à la session de discussion du Club Valdaï, que ces incendies qui ravagent les forêts en Russie devraient être au cœur des préoccupations de toute la communauté internationale.

Polémique sur les réseaux sociaux

Le 29 juillet, le gouverneur du kraï (division administrative) de Krasnoïarsk, Alexandre Ouss, a déclaré qu'il était inutile d'éteindre les incendies sur une partie des territoires de la Sibérie, dans la mesure où cela mettrait les sauveteurs en danger. Il a également invoqué des raisons économiques à la non-utilité, à ses yeux, de lutter contre ces incendies. « Il s'agit d'un phénomène naturel courant contre lequel il est inutile de se battre, et peut-être même contre-productif », a dit le responsable régional.

Le vice-ministre des Situations d'urgence de la Fédération de Russie, Alexander Tchouprian, a réagi à ces déclarations :
« On peut prendre en compte les considérations économiques, mais quelles considérations économiques [doivent primer], si on a des centaines de localités dans la fumée et que la population demande de l'aide », a-t-il déclaré, cité par l'agence RIA Novosti. « Il me semble qu'aucun argument économique ne peut influencer l'obtention de l'aide », a-t-il conclu.
En attendant, les appels à sauver les forêts sibériennes se multiplient sur les réseaux sociaux, plusieurs célébrités ayant publié des posts pour sensibiliser leurs followers à ces sinistres et interpeller les autorités.

Voir ici ici
fire