Li Wenliang, coronavirus

Li Wenliang
Les médias chinois ont modifié un communiqué selon lequel un médecin qui avait dénoncé l'épidémie de coronavirus est décédé des suites de l'infection.

Le Global Times, un journal d'État, a déclaré que Li Wenliang était mort à Wuhan, mais a ensuite indiqué qu'il serait plutôt dans un état critique.

Le Quotidien du peuple avait auparavant envoyé un tweet disant que la mort du Dr Li avait déclenché un "deuil national".

Le Dr Li avait averti ses collègues médecins du virus le 30 décembre, mais la police lui avait demandé de cesser de faire de "faux commentaires".

Le coronavirus a maintenant tué plus de 560 personnes et en a infecté 28.000 en Chine.

Elle provoque une infection respiratoire aiguë sévère et les symptômes commencent généralement par une fièvre, suivie d'une toux sèche. La plupart des personnes infectées ont de bonnes chances de se rétablir complètement, tout comme elles le feraient d'une grippe.

Comment cette confusion s'est-elle produite ?

Le Dr Li a été déclaré mort jeudi à 21h30, heure locale (13h30 GMT), et la nouvelle a été rapportée par les médias d'État chinois, déclenchant une énorme vague de réactions populaires sur Weibo, l'équivalent chinois de Twitter.

Les journalistes et les médecins présents sur les lieux, qui ne veulent pas que leur nom soit utilisé, ont déclaré à la BBC et à d'autres médias que des représentants du gouvernement sont alors intervenus.

Les médias officiels ont été invités à modifier leurs reportages pour dire que le médecin était toujours en traitement.

Selon les rapports, le médecin a reçu un traitement connu sous le nom d'ECMO (oxygénation extra-corporelle par membrane) qui permet au cœur de continuer à pomper et à oxygéner le sang sans qu'il ne passe par les poumons.

Quelle est l'histoire de Li Wenliang ?

Le Dr Li, un ophtalmologue de 34 ans, a publié son histoire sur Weibo depuis un lit d'hôpital un mois après avoir envoyé son premier avertissement.

Il avait remarqué sept cas d'un virus qui, selon lui, ressemblait au Sars - le virus qui a conduit à une épidémie mondiale en 2003.

Le 30 décembre, il a envoyé un message à ses collègues médecins dans un groupe de discussion, les avertissant de porter des vêtements de protection pour éviter les infections.

Quatre jours plus tard, il a été convoqué au Bureau de la sécurité publique où on lui a demandé de signer une lettre. Dans cette lettre, il était accusé d'avoir "fait de faux commentaires" qui avaient "gravement perturbé l'ordre social".

Il était l'une des huit personnes qui, selon la police, faisaient l'objet d'une enquête pour "propagation de rumeurs". Les autorités locales ont ensuite présenté leurs excuses au Dr Li.

coronavirus trend

Plus de 28.000 cas en Chine à présent.
Dans son post sur Weibo, il décrit comment, le 10 janvier, il a commencé à tousser, le lendemain il avait de la fièvre et deux jours plus tard il était à l'hôpital. Il a été diagnostiqué avec le coronavirus le 30 janvier.

Traduction Sott.net - Source : BBC