Plus de 99% des victimes du coronavirus en Italie souffraient de pathologies préexistantes, d'après une étude conduite par les autorités sanitaires italiennes.

Après que le nombre de patients ayant succombé au virus a passé la barre des 2500, avec une augmentation de 150% la semaine passée, les autorités sanitaires ont commencé à écumer les données, à la recherche d'indices qui pourraient les aider à lutter contre la diffusion de la maladie.

Le gouvernement du Premier ministre Giuseppe Conte envisage de prolonger les mesures de confinement généralisé au-delà du premier avril, a rapporté le quotidien La Stampa mercredi. L'Italie compte aujourd'hui plus de 31 500 cas avérés.

Taux de mortalité des victimes italiennes du Covid-19, par pathologies préexistantes (%)

italie civid

Source : Istituto Superiore di Sanità (Institut national de la santé italien), échantillon du 17 mars.
Cette nouvelle étude pourrait nous éclairer sur les raisons pour lesquelles le taux de mortalité en Italie - environ 8% des personnes infectées - est plus élevé que dans les autres pays.

L'institut, basé à Rome, a examiné les dossiers médicaux d'environ 18% des cas mortels de coronavirus en Italie, et a découvert que seulement trois victimes (soit 0,8%) ne souffraient d'aucune pathologie préexistante. Presque la moitié des victimes souffraient d'au moins trois patholologies, et environ un quart d'entre elles souffraient d'une ou deux pathologies.

Plus de 75% souffraient d'hypertension artérielle, environ 35% de diabète, et un tiers de maladies cardiaques.

Un risque accru pour les personnes âgées
âges civid italie

Source : Istituto Superiore di Sanità (Institut national de la santé italien), échantillon du 17 mars.
L'âge médian des personnes infectées est 63 ans, mais la plupart des cas mortels sont plus âgés.

L'âge moyen des victimes du virus en Italie est de 79,5 ans. À la date du 17 mars, 17 personnes de moins de 50 ans sont mortes du virus. La totalité des victimes italiennes âgées de moins de 40 ans étaient des hommes qui souffraient déjà de graves pathologies.

Tandis que les données publiées mardi indiquent un ralentissement de l'augmentation des cas, avec une hausse de 12,6%, une étude menée séparément montre que l'Italie pourrait sous-estimer le nombre de cas, car elle ne teste que les patients présentant des symptômes.

Selon la fondation GIMBE, environ 100 000 Italiens ont contracté le virus, comme le rapporte le quotidien Il Sole 24 Ore. Ce qui ramènerait le taux de mortalité dans le pays à environ 2%, soit la moyenne mondiale.

pays covid

Pays où a été identifié le coronavirus.

Voir le graphique

Traduction : SOTT