L'argument de Tedros Ghebreyesus, qui entretient chaque jour la psychose mondiale sur le virus de la grippe Covid-19, est que ce dernier a déjà occasionné près de 200 000 morts dans le monde et qu'il n'y a aucune garantie que les personnes ayant contracté le Covid-19 soient immunisées, selon ses propres termes.
oooo

« Nous aurons affaire à ce virus pendant longtemps »
Quand Tedros dit que « nous aurons affaire à ce virus pendant longtemps », il pense au virus Bill Gates, au mondialisme ou au mensonge des autorités sanitaires mondiales ?

Au moment où les pays les premiers touchés (Chine, Italie, France, Espagne) voient le nombre de personnes hospitalisées décroître, certains infectiologues parlant même de disparition logique et saisonnière du virus, le numéro un de l'OMS, officine mondialiste qui n'a rien d'indépendante car elle dépend désormais en majorité du financement de Bill Gates, l'homme qui rêve de vacciner 7 milliards d'êtres humains pour une grippe et ce, chaque année probablement, exauçant en cela les rêves les plus fous des grands labos qui auraient ainsi une rente monstrueuse à vie, le numéro un de l'OMS remet donc une pièce dans la machine à panique.

cccc
Cliquez ici pour voir le nombre de morts augmenter de minute en minute et la Mort se rapprocher de vous...

On sait que le compteur des morts, cette invention des médias mainstream qui étaient virtuellement morts (ou en tout cas déficitaires) au début de l'année 2020, avant la grande opération Covid-19 qui les associera aux officines mondialistes et aux gouvernements complices, joue beaucoup dans le psychisme des populations confinées.

L'élection de Tedros en 2017 :


Et même si l'inhibition de l'action dans laquelle ces populations sont plongées par des régimes perfides fait plus de mal que la grippe elle-même, dont personne ne conteste la vitalité (même si beaucoup de « ses » morts viennent d'ailleurs et arrangent bien des hôpitaux ou Ehpad en mal de budget, d'effectifs et de matériels), l'objectif de ce compteur est bien de maintenir des gens déboussolés dans l'ignorance et la peur pour mieux les dominer, pour mieux les reprendre en main. Car l'année 2019 a été une année de forte contestation de tous les régimes dits démocratiques dans le monde.

La chaîne russe en français RT relaye pourtant le message de l'escroc de l'OMS au CV blanchi sur Wikipédia pour les besoins de la cause mondialiste du Big Pharma.
« Il n'y a actuellement aucune preuve que les personnes qui se sont remises du Covid-19 et qui ont des anticorps soient prémunies contre une seconde infection », a prévenu l'Organisation mondiale de la santé (OMS), le 25 avril, incitant à ne pas relâcher les efforts, car la menace d'une seconde vague mortelle plane toujours.

Dans ce contexte, l'OMS émet des réserves sur la délivrance de « passeports immunitaires », une idée émise dans certains pays pour accompagner le déconfinement. Des gouvernements envisagent ainsi de délivrer des documents attestant l'immunité des personnes sur la base de tests sérologiques révélant la présence d'anticorps dans le sang, de façon à déconfiner et à permettre peu à peu leur retour au travail et la reprise de l'activité économique. En Allemagne notamment, de vastes études sont déjà en cours et des dizaines de milliers de ces tests ont été réalisés à partir de prises de sang, comme à Berlin.
Le concept de « seconde vague » (et pourquoi pas une troisième, une énième ?), c'est l'argument massue pour re-terroriser la moitié de la planète. Vient par-dessus l'argument de l'immunité provisoire, qui fait de chacun un mort ou un tueur en puissance ! Vous ne vivrez plus jamais tranquilles, semble nous dire Tedros Ghebreyesus avec Bill Gates, le grand copain du pédocriminel Epstein, en embuscade. Décidément, dans cette hyperclasse mortifère, qui se ressemble s'assemble.

Pour mettre un terme ou le hola à la relance de la psychose par cette bande d'escrocs qui cumule délits d'initiés et conflits d'intérêts à un point inimaginable, nous avons retrouvé une communication, diffusée en décembre 2017, sur la grippe saisonnière, et vous savez par qui ? Par cette même OMS :

oooo
Jusqu'à 650 000 décès seraient associés chaque année aux affections respiratoires dues à la grippe saisonnière, selon de nouvelles estimations publiées par les Centers for Disease Control and Prevention des États-Unis d'Amérique (CDC), l'Organisation mondiale de la santé et leurs partenaires de l'action sanitaire mondiale.

Ce chiffre représente une hausse par rapport à l'estimation précédente qui s'établissait entre 250 000 et 500 000 à l'échelle mondiale ; elle datait de plus de 10 ans et portait sur l'ensemble des décès liés à la grippe, y compris les maladies cardiovasculaires ou le diabète. Les nouveaux chiffres, compris entre 290 000 et 650 000 décès, reposent sur des données plus récentes issues d'un groupe de pays plus large et plus divers, incluant des pays à revenu intermédiaire de la tranche inférieure, et excluent les décès dus à des affections autres que respiratoires.
M***e, 650 000 décès... Sans manquer de respect aux familles des morts du coronavirus - dont beaucoup sont morts de la grippe saisonnière, ce qui n'enlève rien à la souffrance des proches -, la communication de l'OMS qui est passée totalement inaperçue en 2017 montre que l'opération actuelle est 100 % politico-médiatique. Qui se souvient d'avoir été confiné en 2017 et d'avoir subi un carpet-bombing terrorisant de la part des autorités médiatico-politico-sanitaires ? CQFD.

Voici la traduction d'une partie du discours (en anglais) du larbin de Bill Gates le 20 avril 2020 :
« C'est un diable, que tout le monde devrait combattre. Pour la solution que nous proposons, nous avons besoin d'une unité nationale, d'une unité nationale forte. Tout le monde lutte contre ce virus, en prenant soin de ses citoyens, de vraies personnes. Sans ces deux choses-là, l'unité nationale et la solidarité mondiale, croyez-nous, le pire est encore devant nous. Prévenons cette tragédie. C'est un virus que beaucoup de gens ne comprennent toujours pas. De nombreux pays étaient très développés et ont tiré des conclusions erronées parce qu'ils ne comprenaient pas ce virus, et ont eu des problèmes. Nous avons dit que ce virus surprendrait les pays développés, c'est ce qu'il s'est passé. Des centaines de milliers de personnes meurent maintenant, c'est grave. »

C'était trois fois pire en 2017 mais c'était moins grave, apparemment. Et depuis que Trump a décidé de retirer ses billes de l'OMS, Bill Gates, le grand copain d'Epstein, décide d'y surinvestir. C'est le vaccin (de 7 milliards d'êtres humains)... ou la mort !
« Notre organisation était jusqu'ici concentrée sur l'éradication du VIH, du paludisme et de la polio, mais nous allons à présent affecter" nos ressources à la lutte contre le coronavirus, a déclaré le milliardaire et philanthrope. Bill Gates s'est également exprimé sur l'Organisation mondiale de la santé (OMS).

Le président américain Donald Trump, qui a récemment dénoncé sa "mauvaise gestion" de la pandémie liée au nouveau coronavirus, a suspendu le financement des États-Unis à l'organisation internationale basée à Genève (Suisse). "L'OMS est très importante et devrait en fait recevoir un soutien supplémentaire pour jouer son rôle dans cette épidémie", a estimé M. Gates, ajoutant qu'il ne pensait pas que Trump lui retirerait réellement son aide financière. » (7sur7 )
L'important est que vous ayez peur afin que l'OMS puisse vous rassurer avant que vous ne vous mettiez à réfléchir. Le dogme vaccinal ne concerne que les maladies auto-immunisantes et vous pourriez attraper de nouveau le Covid-19 alors que vous l'avez déjà eu (de même que la chance d'en réchapper !) ? L'OMS ne veut pas que vous pensiez, sans même remettre le dogme vaccinal en question, que le vaccin contre le Covid-19 pourrait être inutile. Les experts sont là pour s'occuper de votre santé.

ssss