Ce documentaire est constitué de nombreuses interviews (des citoyens, des scientifiques, des intellectuels, des politiques, un prix Nobel etc.) et d'images d'archives qui proposent des témoignages ou une interprétation de ce qui se passe.
hold
Le documentaire peut faire l'objet de critiques négatives : sa durée (plus de 2h40) peut nuire à son visionnage et à l'assimilation des informations (nombreuses) qui sont données. Certains intervenants auraient pu être évités ou présentés de façon plus conforme à la réalité. Difficile de qualifier un intervenant de lanceur d'alerte alors qu'il ne joue qu'un rôle de « réinformation ».

Le lanceur d'alerte étant celui qui, par ses fonctions, accède à des informations qui doivent être dévoilées pour le bien collectif. Relayer des informations, par ailleurs disponibles de façon éparse sur les réseaux sociaux, n'est pas la caractéristique d'un lanceur d'alerte mais en fait un travail journalistique. Travail vital incontestablement, et travail bien fait par le « lanceur d'alerte » du documentaire.

Les critiques négatives en resteront là car, soyons objectifs, elles sont extraordinairement mineures au regard de la qualité de ce film.

Pour ce qui concerne les critiques positives, on louera la fluidité du montage, la qualité des interviews et illustrations d'archives et surtout, surtout, après une petit baisse de régime aux 2/3 du documentaire, sa dernière partie d'une puissance absolue : on reste presque pétrifiés, en tous cas sonnés par ce que nous entendons, à l'image de cette sage-femme, bouleversée, qui prend connaissance d'un discours digne des programmes et visions nazis.

Bien entendu, ce documentaire propose une explication à ce que nous vivons, et fonde sa proposition sur des déclarations de multiples personnalités. Incontestablement, Hold-up interpelle, suscite des questions et l'envie irrépressible d'en savoir plus et de vérifier ce qui est exposé. Pourquoi cette envie de vérifier les propos tenus : parce que si ces propos et analyses sont fondés, nous sommes proche de voir l'humanité basculer dans le pire des cauchemars !

Un indice sur le caractère dérangeant de ce documentaire est la censure, sur les réseaux sociaux, que subissent les publications qui évoquent son existence. Ce film est évidemment qualifié, dans la plus pure novlangue de l'oppression, de produit « complotiste ». Je précise aux lecteurs que ce vilain mot de « complotiste » (inconnu du dictionnaire) est un terme autrefois fabriqué par la CIA, et utilisé pour dévaloriser toute tentative de contestation et d'explication alternative d'un fait, d'une politique etc. En clair, le terme « complotiste » est destiné à tuer dans l'œuf toute tentation du doute, toute velléité d'analyse et de déconstruction d'une explication dominante, toute interprétation alternative d'un fait. Ce mot est donc un outil idoine pour asseoir un régime sans possibilité d'en faire la critique.

Hold-Up est pourtant vital pour stimuler la réflexion et la critique. Difficile, sauf à être totalement conditionné, de ne pas prendre en compte le contenu de ce documentaire au seul motif que ce contenu dérange et serait contraire à notre compréhension du monde. Adopter une telle attitude revient à renoncer définitivement à son libre arbitre et à sa capacité d'analyser le monde dans lequel on vit. Adopter une telle attitude revient à s'en remettre pour tout aux mass médias et aux injonctions à penser dans un sens, comme dans un autre. Ignorer ce documentaire reviendrait à être ce prisonnier qui refuserait de faire le tour de sa prison, au risque d'en ignorer une possibilité de sortie.

Vous l'avez compris, ce film est une boîte à outils pour tous les citoyens, une somme d'informations qui nous invite à réfléchir sur ce qui nous est donné à voir, tant dans ce documentaire que dans notre environnement quotidien.

Hold-Up est avant tout une dénonciation du rapt de nos libertés et de nos capacités de réflexion. Il est vital pour la démocratie que les citoyens regardent et s'imprègnent de ce film, le partagent et se posent des questions, quitte, peut-être, à invalider certains contenus du documentaire mais là s'exerce pleinement l'esprit critique d'un homme libre : tout analyser, ne pas tenir pour acquises des explications, être dans une interaction permanente avec notre monde et la façon dont on nous le montre et l'explique.

Hold-Up est un film d'utilité publique, disponible pour l'instant en VOD. Version intégrale gratuite, non censurée, non actualisée disponible (légalement) sur ce lien.